Éloge du conflit

C’est la rentrée. Sans enthousiasme sans aucun doute, tant les contraintes et incertitudes viennent plomber cette reprise. Nous sommes loin du retour à la relative insouciance, à la légèreté attendues. Surveiller, contrôler, tracer, dénoncer vont rester d’actualité un bon moment.

Dans cette ambiance délétère, le temps travaillé occupe une large place quotidienne, et nous pouvions espérer de la direction des signaux probants d’apaisement ou au moins de souplesse quand par ailleurs, dans la sphère privée, la charge mentale est si grande.

C’est ce qui semblait guider la politique de la Direction Générale dans le traitement de la crise, durant le confinement et après. Jusqu’à l’été...

Au moins deux décisions sont venues assombrir le tableau.

Rattrapé·es par l’ordonnance de Dussopt (secrétaire d’état puis ministre des comptes publics,...et collectionneur d’art), les directeurs·trices ont appliqué le retrait de congés ou de JRTT en faisant une lecture erronée du texte et de la note de la DRH qui l’accompagnait. Pour Solidaires-Météo, dès l’origine du débat, nul retrait ne devait s’appliquer a posteriori puisque tous les agents, en ASA ou au travail ne faisaient que répondre à l’injonction de l’employeur. La réponse de la direction sur notre demande de réexamen de tous les retraits est rejetée tout en donnant raison sur le fond à notre communication du 3 août.

Deuxième message très négatif : la Direction a refusé tout étalement de prélèvement des jours de grève (les grèves de l’automne 2019) : 5jours/mois quand les OS réclamaient 2 jours maximum et un prélèvement étalé sur une plus longue période. Rappelons que ces grèves n’étaient pas « corpos », mais nationales, Fonction Publique et interprofessionnelles, et que le projet de réforme des retraites est finalement différé, ce qui n’est certes pas encore une victoire mais valide quand même la mobilisation au bénéfice de tout le monde. D’accord, certain·es soutiennent sans doute la réforme... Tout comme « Il y a aussi des poissons volants, mais qui ne constituent pas la majorité du genre »*.

Et d’autres sujets nous fâchent.

Retrouvez l’intégralité de notre édito en cliquant sue l’image ci-dessous :

Dates des instances

CHS-CTEP
- 24 septembre 2020
CA
- 2 octobre 2020
CTEP
- 8 octobre 2020
CHS-CTEP
- 19 novembre 2020
CA
- 20 novembre 2020
CTEP
- 15 décembre 2020