Accueil > Expressions > Luttes Solidaires-Météo

Avenir et perspectives en CLAS OUEST

mardi 4 mai 2021

Ci-dessous le texte envoyé par l’I.S. ce 4 mai 2021 au directeur général et à la secrétaire générale, avec en copie les acteurs de l’action sociale nationale (SDP ASIC, bureau CCAS) au sujet de la métamorphose de l’action sociale DGAC/M-F.


"Monsieur le directeur général, Madame la secrétaire générale,

Les organisations représentatives du CLAS OUEST , ainsi que les associations de la région Ouest, ont pris connaissance des dernières décisions de l’administration vis à vis de l’action sociale.
La séance plénière du CCAS du 29 mars dernier entérine la fin de l’action sociale, telle que nous la connaissons depuis toujours.
Les exigences formulées par l’administration lors de cette séance plénière, laissent sans voix, aussi bien les acteurs associatifs que syndicaux, qui oeuvrent à la bonne marche du lien social en CLAS Ouest.

La fin du dispositif des ATAS, entériné au 31 décembre dernier, entraîne de facto le désengagement des agents bénévoles au sein des associations en 2021.
Les projets Vie Sociale de l’année ; le séjour Puy du Fou et la randonnée Cycliste Mer et Montagne, qui créent du lien entre tous les agents, pourraient être menacés.
Les cinq associations de l’Ouest sont dans l’expectative. Les assemblées générales n’ont pas toujours eu lieu, ce qui signifie l’absence de projets déposés dans le logiciel OSSA, la non-tenue de la commission vie associative, et donc la fin des activités en terme de vie associative locale.
Le rendez-vous Noël, que nous prévoyons habituellement à la commission de printemps, n’aura pas lieu dans ce contexte, alors qu’il est attendu par les agents et leurs familles.

La commission spécialisée que vous envisagez pour mener à bien la régionalisation est réduite au strict minimum ; le président, la présidente de la vie associative, un(e) experte local(e), un membre de l’administration.
Elle est pourtant chargée de mener à bien un travail titanesque en quelques mois.
Une association régionale telle que vous la préconisez regroupera plus de 1000 agents en CLAS Ouest.
Comment imaginer que quelques-uns pourront balayer les aspects juridiques, sociaux, humains, logistiques en si peu de temps ?
Comment imaginer que dès janvier 2022, des bénévoles sans décharge de temps puissent faire fonctionner un tel Maelström ?

L’équivalent temps plein, qui pourrait aider à la mise en place de l’association régionale, n’est pas prévu dans votre projet de nouvelle organisation.
Comment imaginer que les rouages de cette future association puissent fonctionner sans cet ETP ?

Mr le directeur général, madame la secrétaire générale, nous vous demandons de revoir vos exigences.
Nous ne pourrons mener à bien cette évolution majeure avec de telles contraintes.
Nous aurons besoin de moyens humains dans le futur.
L’action sociale est un vecteur de cohésion sociale.
Au sortir de la situation exceptionnelle que nous traversons toutes et tous, elle permettra de faire perdurer le bien vivre ensemble au travail.

Les représentants syndicaux siégeant en CLAS OUEST,
les représentants associatifs siégeant en CLAS OUEST,
Patrick Larochette, président du CLAS OUEST"


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW