Accueil > Sections locales > Sud-Est > CTSS DIRSE

Compte-rendu Solidaires Météo du CTSS Sud-Est spécial Division Services – 8 février 2021

samedi 13 février 2021

CR Solidaires CTSS Sud-Est spécial Division Services – 8 février 2021

Avant-dernier round de « concertation », ou en tous cas d’échanges avec la direction Sud-est avant les réunions « conclusives » du CHSCT-EP du 16 février et CTEP du 19.

Suite aux discussions des derniers mois, des ajustements favorables ont été réalisés, mais avec encore beaucoup d’inquiétudes sur l’avenir du métier, la formation, l’articulation CPR/MC, l’exercice du travail de nuit, l’évolution du poste PAR.

Administration :

F. Atger - DirSE/D,

JL.Marino - DirSE/DA,

Ph. Albert - DirSE/Prévi/D

MJ Pitorre - CM Briançon/D,

Alexandre Finet - CM Perpignan/D

Représentants du personnel :

J.Bonhomme et S.Alary pour Solidaires,

JL Camilleri pour FO,

V. Daval et Ph. Causeur (suppléant) pour CFDT

Gilles Monteau (PAR) et Jean-Marc Malfitano (PC Ajaccio) – experts sollicités par Solidaires

1- APPROBATION DU CR DU PRECEDENT CTSS :

DIRSE/D présente ses excuses pour pas avoir fini et transmis le CR du CTSS du 02 décembre 2020.

Pas de CR à approuver.

2 – BILAN NIVOLOGIE

Briançon  : (Point fait par MJ Pitorre, CM Briançon/D)

- 3 nivologues + 4 nouveaux prévisionnistes en cours de formation nivo.

- Un renfort de 3 semaines a été nécessaire en décembre, mais le service tourne actuellement sans aide supplémentaire.

- DIRSE/D précise que l’effectif nominal 2022 est de (6 +1) agents, mais qu’il y a actuellement 7 prévis, donc un léger sureffectif qui permet de nombreuses vacations en double pour les nouveaux venus.

La formation pour ces nouveaux agents n’est pas facile, la formation normale en nivologie ne pouvant se faire dans les conditions habituelles. 2 agents pourront toutefois rentrer dans le tour en mars .

- La non-ouverture des remontées mécaniques induit une forte baisse du nombre des observations. 30 % des infos seulement sont disponibles en l’absence de données pisteurs ...

Solidaires demande si ce déficit d’observations pénalise le travail des nivologues.

CM Briançon/D estime que le travail est différent, mais n’affecte pas pour autant la qualité du BRA.

Les prévisionnistes récupèrent des informations par d’autres biais (de façon inégale d’un massif à l’autre) et effectuent plus de sorties terrain.

Perpignan  : (point fait par Alexandre Finet, CM Perpignan/D)

3 nivologues tournent sur les PO cet hiver, avec des périodes de renfort par des brigadistes du Sud-Ouest. Sur ces 3 nivologues, 1 seul va intégrer l’effectif du CMM Pyrénées (Tarbes+ Foix).

Un des agents devrait rejoindre la DCSC, et le dernier devrait rejoindre la division Services de la DIRSE.

Il n’y a quasiment pas d’observations sur les massifs, sauf en Andorre, où les relevés restent à peu près normaux.

3 – MISE EN PLACE DE LA DIVISION SERVICES

DIRSE/D reprend les documents présentés le 02/02/2021 aux personnels de la future division.

Plusieurs constats / évolutions :

- Projet qui a beaucoup évolué depuis 1 an,

- Vacations de 12h pour la prévision conseil (10h dans projet initial),

- La nécessité d’un renfort CPR toute l’année a été reconnue, avec la nuit, un CPR de mi-septembre à mi-mars, un MC le reste de l’année.

- Les souhaits des agents s’avèrent assez différents en ce qui concerne nuits et astreintes

- Les CPR sont inquiets de la surcharge de travail en fin de nuit avec la vigilance V6.

- Pour DIRSE/D, il faut tant que faire se peut, limiter les risques professionnels liés au travail de nuit et donc en limiter le recours, mais également éviter le travail isolé. Il souhaiterait donc que le renfort CPR de nuit se fasse sur place, à Aix, et pas depuis un site distant, même si cette possibilité n’a pas été écartée par la DG.

- Des agents vont travailler sur 4 sites distants (Perpignan, Montpellier, Nîmes et l’Aigoual)

- Les agents qui basculent sur un poste MC suite à la restructuration de leur service, ne seront pas obligés de faire nuits et astreintes s’ils ne le souhaitent pas.

Organisation :

Prévision conseil :

- Début à priori à 6h (en tout cas pas plus tôt).

- Vacations de 12h pour les 3 futurs postes de PC : PACA, Languedoc-Roussillon (depuis Aix ou sites distants) et Corse (depuis Ajaccio)

- Briançon, futur CMM Alpes du Sud va également s’occuper d’une activité conseil pour les Hautes-Alpes et d’une partie des Alpes de Haute Provence (VH)

- Ajaccio : les MC seront spécialisés Corse et Montagne/Nivo Corse. Poste non tenu à distance.

Horaires bureau :

- horaires flexibles avec badgeage

- télétravail possible pour certaines taches

FO demande si il y aura des fiches de postes différentes pour les MC ?

DIRSE/D répond non sur le contenu, sauf pour AJACCIO.

Les CPRs sont spécialisés sur l’ensemble du territoire de la DIRSE.

Les MCs « continentaux » devront devenir polyvalents sur le continent, ils devront acquérir toutes les compétences. La formation se fera sous forme de tutorat pour la prévi-conseil et la clim, avec beaucoup de vacations en double.

Par contre, il y aurait temporairement des fiches de postes différentes, relatives au temps de travail, pour satisfaire les collègues actuels qui ne souhaitent pas faire de nuits ou d’astreintes.

Fiches proposées :

  • Fiche MC nominale : MC Aix H24 service Perm et HB, avec possibilité d’astreinte.
  • Fiche MC nominale : MC Ajaccio SP et HB, sousmis à astreinte, avec activité montagne et nivologie. Pas de travail à distance.
  • MC Aix-en-Provence H24 sans astreinte : P/SP et HB pour les agents dont le poste actuel est supprimé et qui sont volontaires pour le travail de nuit. Travail à distance non souhaitable.
  • MCAix-en-Provence H12 sans astreinte : SP et HB pour les agents dont le poste est supprimé et qui ne sont pas volontaires pour le travail de nuit, travail à distance possible.

Solidaires demande si ces fiches seront disponibles avant le cycle de mobilité de printemps pour que les agents puissent se positionner, et comment elles seront proposées, tous les postulants n’ayant pas accès à toutes les fiches.

Le contenu de ces fiches doit être validé au prochain CTEP, puis soumis au vote au prochain CTSS Sud-Est, programmé le 17 mars.

Seules les personnes étant sur des postes supprimés, pourront postuler sur les 2 dernières fiches.

Les affectations sont prévues en octobre 2021.

Calendrier :

La date retenue, pour le moment, de la mise en place la division Services est le 4 octobre 2021, à consolider.

Elle se fera même si les outils et la base ALPHA ne sont pas prêts.

Il y aura une organisation transitoire de sept 2021 à mi-2023 (approximativement) :

- La fonction PAR-Sympo est maintenue jusqu’à mi-2023. Le rôle des PAR pourra évoluer, avec une montée en compétences pour le soutien de nuit au CPR.

- Toute l’année, renfort assuré en journée par un CPR en AG (Arrière Guichet ) + MC en AG ou en astreinte à Ajaccio.

- Pour l’automne et l’hiver (2021/2022 et 2022/2023) :

1 MC supplémentaire en renfort CPR en journée sur le continent.

La nuit : PAR + 1 deuxième CPR.

5 vacations de PC sont maintenues, pour pallier à l’automatisation insuffisante (2 en LR, 2 PACA, 1 Corse), la charge de travail restant proche de la charge actuelle.

- Printemps-été :

Pas de vacation MC en renfort CPR sur le continent.

- Des vacations clim en HB seront programmées les jours ouvrés

Les autres vacations en HB seront armées en fonction des effectifs MC

Effectifs

L’effectif nominal de la division Services se compose de 14 CPR et 21 MC dont 6 MC à Ajaccio.

Pendant la phase transitoire, il faut :

- 14 CPR avec le doublement des vacations de nuit les 6 mois d’hiver,

- 17 MC dont 5 à Ajaccio.

- PAR

DIRSE/D nous présente les effectifs prévus (et disponibles) pendant la période transitoire, avec beaucoup d’hypothèses : il y a en particulier beaucoup d’incertitudes, liées notamment aux départs à la retraite + ou – prématurés avec l’IDV.

- Ce qui est attendu :

en septembre 2021 :

Effectif MC d’origine DirSE (avec le maintien de 6 PAR)

Aix : 2 PC + 3 incertains

Nîmes : 1 PC + 1 incertain

Montpellier : 1 PC

Perpignan : 2 PC

Aigoual : 1 incertain

Ajaccio : 4 PC + 1 Clim

Total des effectifs :

MC : 11 agents dont 5 à Ajaccio + 5 incertains d’où recrutement 1 à 6 agents (tous à Aix)

CPR : 12 agents + 1 incertain + 1 CPR à 50 % , d’où recrutement de 1 à 2 CPR

Mi-2023 :

Effectif MC d’origine DirSE : 11 + 9 incertains d’où recrutement probables en 2022 et 2023, de 1 à 10 agents, tous à Aix.

Formations

Avec toutes ces hypothèses, Solidaires émet de sérieux doutes quant au volet formation (outils, clim, territoires...) . Le tutorat repose sur la motivation des agents à tutorer, parfois à distance, avec des effectifs dispersés et plus ou moins contraints, auquel se rajoute une part d’auto-formation et les formations aux nouveaux outils.

DIRSE/D se veut rassurant et optimiste. Les formations en tutorat sont habituelles et ne seront pas optionnelles.

Une formation outils par exemple, repose sur de la formation initiale mais pas que, il faut pratiquer, et le tutorat s’y prête très bien….

Pour les formations sur les territoires, des vacations en double seront prévues avec les agents compétents. Cela suppose que les agents formés aient déjà un minimum de connaissances, qui se fera par auto-formation….

Solidaires craint que la direction ne veuille afficher un certain nombre d’heures de formation, sans en donner réellement ni le temps, ni les moyens aux agents.

Fonctionnement d’Ajaccio :

DIRSE/D affiche une acceptation de l’astreinte par les collègues d’Ajaccio... à nuancer ...

Cette nécessité de renfort est en effet la conséquence directe de la fermeture imposée d’un poste. Le poste restant supporte désormais toute la charge de travail Nivo + PC Corse, importante en situation météo compliquée (et cet hiver n’a pas été des plus cléments), durant laquelle le prévisionniste peut vite se retrouver en difficulté.

Un PC vient donc en HB arrière-guichet les lundi, mardi, jeudi et vendredi, et reste disponible le mercredi et les week-end, sans plus de compensation que les heures qu’il pourrait être amené à faire en cas de déplacement.

Là où nous voyons une astreinte déguisée, DIRSE/D parle de fonctionnement « expérimental et adaptatif basé sur le volontariat ».

Les agents, soutenus par Solidaires, demandent, que quitte à en avoir les inconvénients, ce mode de fonctionnement soit reconnu et rémunéré. Nous nous étonnons de voir que ces vacations de dernières minutes ne soient même pas considérées comme vacations exceptionnelles, qui ont en plus le mérite d’être cadrées, avec un suivi officiel.

DIRSE/D admet que c’est un minimum et qu’il faudra vérifier qu’il en soit ainsi (rétroactivement ?). La question de la rémunération de l’astreinte est plus difficile à mettre en œuvre mais devrait arriver en octobre 2021 avec la création de la division Services.

En attendant, nous regrettons vivement que les agents restent mobilisables sans compensation quand ils ne sont pas appelés. La direction compte sur la bonne volonté et la conscience professionnelle des agents, tout en admettant que rien ne les y oblige.

PARs :

Le collègue PAR présent, rappelle qu’il est important pour les agents de savoir comment ils peuvent se projeter dans cette organisation. Ils ont besoin d’avoir un minimum de certitudes, notamment sur le maintien du poste jusqu’en 2023.

DIRSE/D s’engage à ce que ce poste PAR soit tenable jusqu’à la fin. Les PARs actuels sont assurés de rester jusqu’à 2023. Ils devraient être 6 dans un 1er temps. L’évolution du nombre se fera ensuite en fonction des outils, et pas du nombre de départs. Un recrutement sera envisagé si nécessaire (sur poste PAR puis MC)

Maintien de la fonction Sympo jusqu’en 2023.

La fonction doit évoluer, avec une montée en compétences pendant la phase transitoire pour assurer un meilleur renfort CPR la nuit.

Puisque montée en compétences il y a, Solidaires demande s’il est envisageable, pour des PARs volontaires et attachés au travail de nuit, de tourner en H24 toute l’année au-delà de 2023, et pas seulement l’été (demande forte de la part de certains collègues) ?

DIRSE/D estime qu’en période hivernale, le renfort consistera en un partage du travail, et pas un simple soutien. Il faut donc des compétences équivalentes, notamment avec la vigilance V6. Il estime que ce n’est pas impossible à terme, mais que c’est difficilement affichable dans le projet actuel. Il convient aussi que certaines configurations CPR/PAR marchent mieux que d’autres…

Compte tenu du maintien des PAR, doivent-ils postuler maintenant sur les nouvelles fiches de poste, sachant qu’elles ont beaucoup évoluées et qu’elles peuvent encore évoluer dans les mois à venir ?

DIRSE/D confirme que oui. Les agents seront fléchés PAR puis MC.

Horaires des vacations

Solidaires : Que ce soit en phase transitoire ou nominale, les vacs AG en journée sont de 10h. Avoir des vacations de 12h permettrait d’avoir une relève correcte le soir, sans laisser le CPRs seul 2h.

DIRSE/D répond que c’est une question comptable et qu’il y a eu beaucoup d’ajustements pour proposer quelque-chose d’acceptable pour les agents, avec en particulier tous les vacations de Prévision-Conseil repassées à 12h.

La question de continuité peut être valable dans certains cas. Ca reste une évolution possible mais DIRSE/D n’y est pas favorable au quotidien.

Il souligne que les AG CPR fonctionnent actuellement ainsi : les vacs sont de 10h, mais extensibles si nécessaire, en vacation exceptionnelle.

Début de vacations à 6h au plus tôt (suppression du 1/4 d’h du matin) : DIRSE/D explique clairement que c’est pour ne pas payer l’heure de nuit, alors qu’il n’y a pas de réel besoin.

Solidaires insiste sur le fait que la modification des durées des vacations va entraîner beaucoup de changements chez des agents habitués à travailler en service posté P/SP, et qui ont fait des choix de vie en fonction de ces horaires..

DIRSE/D estime que quand on regarde les TDS aujourd’hui, la plupart des futurs MCs font des HB. Les changements sont donc pour certains seulement, et ces changements sont au final plutôt souhaitables pour la santé des agents !

Nous exprimons notre sentiment qu’il y a un déni, et que ces changements ne sont pas forcément bien mesurés par les gens qui sont en HB.

Notre collègue PAR souligne la difficulté éprouvée par les collègues futurs MC, à se positionner dans ce schéma. Des risques RPS ont déjà été signalés plusieurs fois.

DIRSE/D admet qu’il ne faut pas négliger le mal être. La phase de concertation avec les agents est terminée, on en est à la phase de discussion en instances locales. DIRSE/D propose un CHS spécial division service.

Nous rappelons qu’une expertise H&S pour les « métiers de la Prévision » a été réalisée à la demande du CHSCT-EP et qu’elle a fait apparaître un fort désarroi et un risque de désengagement du personnel, qu’elle nécessitait un suivi des agents concernés ; cela devra effectivement faire l’objet d’une discussion lors du prochain CHSCT-Sud-Est, à la suite du CHSCT-EP sur le même sujet le 16 février.

FO voudrait que soit confirmé le fait que les TSE qui occupent des postes IT, touchent un RIFSEEP majoré. Est-ce que ce sera le cas dès la date de création de la division services ?

DIRSE/D : normalement oui. Le seront-elles à égalité pour les 4 fiches de poste ? A priori oui, mais il faut attendre le résultat des discussions au niveau national.

Il estime toutefois qu’un MC qui ne veut pas faire de nuit ou d’astreinte n’est pas moins IT qu’un autre.

4 – QUESTIONS DIVERSES

Suite à une question de Solidaires concernant le référent territorial, DIRSE/D confirme qu’on n’attend pas de lui une participation en cellule de crise.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW