Accueil > Sections locales > IdF Centre Trappes > CTSS DIRIC

CR de Solidaires Météo du CTSS DIRIC du 16 mars 2015

Il s’agit du premier CTSS avec la nouvelle composition syndicale, suite aux élections professionnelles de décembre 2014.

vendredi 3 avril 2015

1- Règlement [*Intérieur

Les organisations syndicales demandent donc en premier lieu l’examen du règlement intérieur.
La direction renvoie ce point au prochain CTSS, après la réunion du CTEP.
La CGT demande notamment à l’administration d’envoyer les convocations et documents préparatoires aux titulaires et aux suppléants.
La direction promet l’envoi des documents préparatoires pour le prochain CTSS.

2- Approbation du CV du CTSS précédent

DIRIC/D précise que pour l’instant les postes de nuit de Trappes et Tours ne sont pas supprimés. Mais l’organisation sera à revoir fin 2016.
Le prochain CTSS examinera par ailleurs le bilan du « travail à 2 agents – pendant le printemps et l’été », sur les postes à Orly, en phase de tests depuis l’an dernier, et redémarrant au printemps.

3- Situation des centres ou « comment gérer la pénurie de personnels »

Orléans :

la fermeture du centre est prévue en sept 2015, mais l’exploitation s’arrêta dès juin, et le binôme actuellement en place avec le CM de Blois prendra fin en juillet prochain. Le responsable du centre part en retraite fin août.
Le poste de Brigadiste de réserve est supprimé. L’agent concerné conserve la prime de brigadiste à titre individuel, comme dans toute situation de mutation « dans l’intérêt du service ».
L’exploitation est prévue d’être reprise par Bourges.
A la fermeture du centre, France-Domaine reprendra les locaux.

Châteauroux :

La situation est difficile en effectif depuis janvier 2015 et restera instable jusqu’à cet été. Actuellement le centre a un fonctionnement de 6 jours sur 7.
Bourges devrait reprendre la production et la direction envisage de passer en observation automatique à partir de 2016.
Dans ce cas, pourquoi ne pas envisager une vacation de brigadiste « observations » pendant quelques temps ?

Tours :

Le centre a vu 3 départs de personnel en 2014. 2 renforts assurés par une arrivée venant de Châteauroux, une autre de Bourges. L’effectif du centre ne se stabilisera à 2 ITM +7 TSM que fin 2016.
La direction se donc poste la question du maintien des nuits, ou travailler avec Trappes (voir plus loin).
L’enquête nationale en cours sur la « charge des postes de Previ Conseil (en CMIRs et CMs) » devrait permettre d’en savoir plus. Pour la direction, il faudra compter avec de nouvelles demandes clients (exemple SNCF…) « la Previ est en évolution permanente » (SIC) !

Bourges :

Là encore, l’effectif va devenir serré à la mi-juin, à 2 ITM +3,5 TSM (en équivalent temps plein) après 2 départs prévus, alors que le renfort d’une personne de Nevers en télétravail est actuellement en cours d’analyse.

Trappes :

L’effectif au 1er janvier 2015 est de 1 chef +10 TSM, pour un centre ouvert tous les jours, avec un poste de nuit.

Pour l’avenir, s’il y a un espoir de pourvoir à cette CAP le poste de chef, 3 départs sont attendus d’ici novembre 2015 (Mutations et/ou retraite).

Pour la direction, si l’effectif devait descendre en dessous du seuil de capacité à assurer les nuits, il faudra envisager plusieurs possibilités : travailler avec Tours, en partenariat ou faire « rentrer » les adjoints dans le tour (dans certaines DIRs, des postes sont ouverts en 50% adjoints, 50% « tours »), mais il s’agira d’un changement de fiche de poste et cela pourra nécessiter des formations.

La CGT fait la remarque que le travail des nuits des centres sont reportées sur le CMIR !

Le poste de brigadiste de réserve, sur Trappes disparaît après 2015. L’agent concerné conserve lui aussi la prime de brigadiste à titre individuel.

Un robot sonde est en cours d’installation avec l’Hélium puis prévu à l’automne 2015 avec l’Hydrogène.
C’est la MIR qui préparera manuellement les lancements (chargement du carrousel de plusieurs lancements possible), et le CM de Trappes contrôlera les données avant l’entrée dans les modèles. En cas de difficulté, l’interlocuteur doit d’abord être la division Obs de la DIRIC, avant la DSO.
Enfin, une réunion est programmée avec la logistique de Trappes pour tout ce qui touche à des interventions liée à la sécurité du site (notamment hors horaires des vacations de Trappes).
Une formation différente est prévue à la mi avril pour la MIR et les exploitants (2 jours). –La CGT s’inquiète donc du démarrage du robot possible, avant la formation.

Pour DIRIC/D, la vacation RS sera maintenue tant qu’on pourra, pour évaluer le comportement du robot et le contrôle des données.

Roissy :

Deux conférences de l’ADP (client de M-F) ont eu lieu sur la prévision, avec Météo-France et les acteurs de l’aéroport (ADP, Air France et les contrôleurs).
Les causes : insatisfaction sur la prévision de basse couche (épisodes de décembre). Les acteurs de l’aéroport veulent plus de contacts, pour aide à la prise de décision (mesures couteuses, mobilisation d’agents, sur-dimensionnement…)).
Les agents MF souhaitent eux rester « en neutralité scientifique » dans leurs prévisions et ne veulent pas se voir influencés. Certains n’ont donc pas pris part aux réunions.
Les agents MF reprochent un chat internet à sens unique.
DIRIC/D demandant un chat plus fluide (pas possible à l’heure actuelle de contacter hors procédure normale du chat), en insistant sur le fait qu’il faut rester à l’écoute du client.
Elle rappelle cependant que tout doit être tracé (incidents, événements, tensions).

4- CMIR/TTI

Lors de la réunion de février entre TTI et DIRI/D, la direction a souligné l’importance de la notion de service rendu à l’usager de la DIRIC.
Pour l’instant, la discussion sur la mutualisation de certaines taches avec SG/IG est interrompue car elle est imposée par le groupe de travail national !
Alors même que les CR de ce groupe de travail ne sont pas communiqués aux agents, et que les formations ont déjà eu lieu.

5- CMIR/Media

Malgré la perte de France 2, la charge de travail de l’unité média reste importante.

Certains problèmes d’organisation semblent résolus : reprise par Météo Belge de la fourniture matinale d’un client, par exemple !

Mais une radio souhaite refaire du « direct météo » sur une tranche matinale, et pour DIRIC/D, il faut essayer de répondre à cet appel.

Là encore, le tableau de bord des taches, donc l’organisation des journées change souvent, sans réelle vision des agents à long terme.

DIRIC/D souligne que l’activité internationale devrait déboucher sur d’autres synergies.

Une convention de service est à signer avec la DIRCOM au sujet du volet « communication » ;

M-F a retenu l’offre d’une société pour un outil de production à l’antenne, mais l’achat est suspendu par des problèmes budgétaires....

6- Besoin en effectifs demandé par la DIRIC à la DRH pour traduction dans les différentes CAP

- Roissy : 2 ouvertures en TSE et 2 en TSI
- Orly : 1 ouverture en TSE en 2015 – (un 2eme est également à ouvrir)
- TTI : 2 ouvertures TSM ou 1 IT pour TTI/DA et un TSM
- Trappes : 0 poste ouvert
- Previ CPR : 1 poste d’IT
- MPF : c’est LA priorité de DIRIC/D en poste à pourvoir, en 1 TSM éventuellement IT (actuellement un agent de TTI/AS apporte une aide à mi-temps)

6 départs retraite sont possibles au vue de la pyramide des âges en 2015, un 7ème en 2016 ;

7-Plan de formation

Le Plan de formation national est établi désormais sur plusieurs années, à partir des demandes des agents et des services.

En 2014, le nombre de jour de formation moyen des personnels de la DIRIC a été 3.8 j (majoritairement pour des formations type « utilisation des « outils »).

Quelques exemples de formations effectuées : Professionnaliser la conduite de projets/ Faire des bilans de compétence/ Modèles de vagues/ Formation Prévi Conseil/ Formation outremer/ évaluation des compétences en aéronautique/ communication pour la recherche/ marketing inondations/ déploiement « Mercury » etc…

Pour 2015, les formations majeures concernent : Modèle Arome Prévision Immédiate/ Arome Prévision d’ensemble/ Previ-Conseil /

Et …/… le management (plan d’envergure prévu sur 3 ans, avec 478 inscrits à la Grand-messe du management à Toulouse).

8-Télétravail

Les 2 personnes actuellement en télétravail renouvellent leur demande.

Pas de nouveau dossier formalisé à la DIRIC, mais une demande possible d’une personne du DIRCE, affectée en « préfigurée » sur un poste DIRIC (en espérant qu’une étude complète du poste sera réalisée, pour permettre un fonctionnement optimal avec le centre de rattachement).

9-Harmonisation des documentations des DIR

Fin 2016, le CTEP (Comité Technique M-F) examinera le SMQ national (Système Management par la Qualité !), avec un document d’organisation standard des services pour l’ensemble des DIRs et les services spécificités (ex : media) ;
En plus de cette documentation standard principale, commune à toutes les DIRs, des formulaires spécifiques DIRs préciseront les horaires et les effectifs de chaque service ou centre. Ces formulaires seront adoptés en CTSS local uniquement.
Faut-il comprendre que désormais, les horaires n’apparaîtront-plus dans la doc standard nationale, et que donc, chaque région pourra « discuter » des horaires qu’elle veut ?

Prochain CTSS le 10 septembre 2015

[(D’ici là vous pouvez contacter vos 2 représentants de Solidaires Météo : Françoise DECLERCQ (CMIR/Prévi) et Denis CENDRIER (CMIR/EC)
)]


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW