Accueil > Documents > Délocalisations DSO et Alma

CTP.S DSO du 30.01.2008 : compte rendu Intersyndical FO-CGT-SPASMET

lundi 4 février 2008

Avant l’ouverture du CTP DSO sur la délocalisation de ce service, 80 agents de la DSO Trappes ont accompagné les représentants du personnel dans la salle de réunion du CTP et ont assisté à la lecture par un représentant du personnel du texte « Expression des personnels de la DSO Trappes », en présence des représentants de l’Administration.

[([|Expression des personnels de la DSO Trappes lors du CTP DSO du 30.01.2008|]

L’Assemblée Générale des Personnels de la DSO/trappes a réuni 70 personnes le vendredi 25 janvier. Deux points essentiels ont été votés à l’unanimité :
- D’une part, l’envoi de la lettre que vous avez reçue en tant que représentants de l’Administration au CTP/DSO et dans laquelle les personnels vous rappelaient qu’ils sont vos collègues, qu’ils sont fortement attachés à METEO France et que leurs vies familiales et professionnelles sont en jeu.
- D’autre part, la demande aux Organisations Syndicales de participer au CTP de ce jour, dans le but de voter NON au projet de délocalisation actuel.

En conséquence, nous, représentants du personnels, allons siéger aujourd’hui.

Vous n’avez apporté aucun élément de réponse aux propositions qui vous ont été faites dans le courrier expliquant les raisons de notre boycott du 23 janvier (à savoir abandon du projet en l’état actuel, ou annonce de la création d’un nombre de postes suffisants à Trappes pour les non-volontaires).

Cette attitude, confirmant le mépris affiché par la direction depuis maintenant 3 ans, a choqué les personnels qui ont tenu à nous accompagner ce matin.

Ils sont venus devant vous pour vous rappeler qu’ils sont des individus avec une vie personnelle, et qu’ils sont aussi vos collègues.

Croyez bien que s’ils ne veulent pas aller à Toulouse, c’est parce que les raisons familiales et personnelles sont profondes et essentielles.

Si ce n’était pas le cas, ils ne se battraient pas depuis 3 ans, alors que la solution simple et évidente serait de suivre le travail qu’ils aiment.

Doivent-ils pour autant payer (dans tous les sens du terme) très lourdement le fait d’avoir effectué une grande partie de leur carrière à Trappes ?

Doivent-ils pour autant devenir les premiers agents de l’histoire de la Météo à être expulsés de l’Etablissement ?

Comme ils vous l’ont dit dans la lettre qui vous a été adressée, votre responsabilité est aujourd’hui engagée, vous disposez de leurs vies professionnelles, familiales et personnelles.

La cohésion sociale qui subsiste à Météo-France malgré les attaques qu’elle subit a permis à l’établissement d’atteindre un niveau d’excellence dans de nombreux domaines. Le droit du travail s’applique aussi à vous et c’est un droit qui ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Tous ensembles ne laissons pas décliner ces acquis, ne soyons pas serviles mais restons debout pour défendre nos droits de salariés de la Fonction Publique.)]

Ensuite, les agents non-membres du CTP ont quitté la salle, et la réunion du CTP DSO s’est déroulée, avec comme unique point à l’ordre du jour, la délocalisation de la DSO de Trappes à Toulouse.
Comme on pouvait s’y attendre au vu des documents fournis pour ce CTP, la Direction n’a apporté aucun élément nouveau en dépit des demandes répétées des organisations syndicales.
La présentation du dossier par DSO/DA est EXACTEMENT la même que celle faite devant les personnels de la DSO Trappes en décembre et lors du GNCS du 22.01.2008 (voir compte rendu intersyndical).

Seul élément précisé par DSO/DA : le positionnement pris par l’agent sur Toulouse ou pas Toulouse, lors de l’entretien avec DSO/DA dans le cadre des Plans d’Accompagnements Individuels (qui auront lieu d’ici mi-2008) ne constituera pas un engagement.
D’après DSO/DA : « L’agent pourra changer d’avis jusqu’au dernier moment ». Nous prenons acte de cette annonce.

A la fin de la présentation, le silence devenant pesant, le Président du CTP DSO a rapporté les propos que le PDG tenait à transmettre aux organisations syndicales de la DSO.

Il a répété « Il n’y aura pas d’affectation contre la volonté de l’agent » et « La délocalisation se fera sur la base du volontariat » mais n’a apporté aucun élément nouveau permettant de concrétiser ces principes.

Les organisations syndicales de la DSO ont demandé des précisions sur la question des 50 agents qui devraient se reclasser en externe. La Direction répond que « ce sera peut-être moins de 50, que de toutes façons, elle ne donnera pas de garantie, mais qu’ il faut lui faire confiance  ».

Le PDG viendra (un jour) sur le site de Trappes pour « poursuivre le dialogue avec les personnels »

Les organisations syndicales de la DSO, vus les rapports présentés et les actions prévues dans le cadre du projet de délocalisation de la DSO/Trappes à Toulouse (référence : documents préparatoires à ce CTP et GNCS) constatent que :

- Le calendrier de la délocalisation est inchangé (date butoir fin 2012)

- Il n’y a pas de garanties sur la question de la cinquantaine d’agents de la DSO/Trappes qui devraient chercher un poste hors de Météo-France, pour ne pas aller à Toulouse.
[(
Les représentants du personnel proposent le vœu suivant au vote du CTP DSO :

« Le CTP.S de la DSO réuni à Trappes le 30/01/08 constate que le projet actuel ne permettra pas le transfert de la DSO/Trappes à Toulouse dans les délais prévus avec le respect du volontariat. En conséquence, le CTP demande le report du calendrier au delà de 2012 et/ou la création à Trappes à partir de 2012 d’un service technique pérenne comportant le nombre de postes nécessaires pour respecter le volontariat des agents qui ne veulent pas quitter Trappes. »
)]

Commentaire du DT : « Ce n’est pas une bonne solution ».

Après une interruption de séance pour donner (sans la présence des représentants du personnel) les consignes de vote sur le vœu syndical à la partie administration, le Président fait voter le CTP :

Vote sur le vœu des organisations syndicales de la DSO (pour modifier date butoir et/ou créer des postes pérennes à Trappes) :

- POUR : 9 (FO + CGT + SPASMET)

- CONTRE : 9 (Administration)

Il passe au vote sur le projet de délocalisation (volet technique, volet social, bâtiments Toulouse) . Il précise en séance que le vote POUR est un ordre donné aux représentants de l’Administration.
Vote sur la délocalisation de la DSO Trappes (avec le projet actuel) :

- POUR : 9 (Administration)

- CONTRE : 9 (FO + CGT + SPASMET)

Le Président conclut que l’avis du CTP a été rendu et clôt ce CTP qui n’aura été qu’une grande mascarade.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW