Accueil > Sections locales > Antilles-Guyane > CTSS DIRAG

CTPL DIRAG 15/06/2007

Compte-rendu SPASMET/Solidaires

vendredi 5 octobre 2007

Le CTPL de la DIRAG s’est réuni à Cayenne/Rochambeau, pour débattre de la question de la Réorganisation et formuler un avis.
Etaient présents pour le SPASMET : Antoine MOUNAYAR, Hugues LERNO, Guillaume BOUIN, Samuel FRECKHAUS, Sylvain LANOE, Michel RIFFIOD.

Deux points essentiels de divergence entre les Représentants du Personnel et la Direction, ont été largement débattus.

1 - Le Laboratoire Interrégional de Prévision de Guadeloupe.

Les Représentants du Personnel, et particulièrement ceux du SPASMET, ont souhaité que soient clairement définies les attributions du futur laboratoire situé en Guadeloupe, et de son responsable. Il s’agissait de s’assurer de la mise en place d’un service pérenne, jouissant de moyens humains et matériels appropriés. Les Représentants ont formulé la demande que le responsable du Labo soit le coordonnateur des Etudes. La Direction a répondu que les études faites dans le cadre du Labo ne nécessitent pas de coordination. Il existe actuellement un organisme, le COMEDEV « qui traite, en application des procédures nationales, de tout ce qui est lié aux études et développements au sein de chaque DIR » (voir note de la Direction). La Direction précise que le responsable du Labo devra naturellement faire partie du COMEDEV. Il participera également aux APOM. Pour ce qui concerne la répartition des tâches entre le Laboratoire Interrégional de Prévision, le CPS, les CPP, le BED et les diverses structures internes et externes, un texte est proposé par la Direction aux Représentants du Personnel, qui après lecture souhaitent quelques modifications. (Voir le texte final en annexe)

2 - L’organigramme.

Les Représentants du Personnel ont fait part à la Direction de leur inquiétude sur l’organigramme proposé. Les craintes se résument en deux points :
à l’échelle de la DIRAG, il apparaît ‘dangereux’ qu’un poste (SRMA/D + Coord. Prévi) soit surchargé par de trop nombreuses responsabilités.
au sein du SRMA, les absences générées par les nombreuses responsabilités techniques du futur chef de service risquent de nuire à son bon fonctionnement (la situation actuelle n’est déjà pas satisfaisante).
La Direction répond que pour le SRMA, le système envisagé sera meilleur que le système actuel : en effet, trois IT assureront l’intérim et les permanences (y compris le chef du CPS) du service de Martinique au lieu de deux actuellement. Le président du CTPL précise que les trois centre interrégionaux créés (CPS, Pôle Clim, Labo), seront sous l’autorité directe du chef de service du département où ils se trouvent. Après une longue discussion et de nombreux arguments avancés par les Représentants du Personnel, la Direction reste fermement sur sa position et propose un vote. (résultats du vote dans la note de la Direction).

A noter : lors de la réunion du Personnel du SRMA le 4 juin 2007, le point crucial de l’organigramme avait été jugé comme « gênant mais non bloquant pour la réorganisation », par la majorité des participants.

Les autres points de la réorganisation faisaient consensus.
Le problème du TROED n’ayant pas été abordé dans les discussions, lors du vote sur « Approuvez-vous les deux tableaux d’effectifs, l’un en phase transitoire, l’autre en phase finale ? », les 3 Représentants SPASMET se sont abstenus.

Annexe

« Les centres (CPS et CPP) pourront conduire des retours sur situation et études de leur niveau spécifique afin d’améliorer leur méthodologie. Ils tiendront informé le Laboratoire Interrégional de Prévision des questions pouvant présenter un intérêt général.

Le Laboratoire Interrégional de Prévision, situé en Guadeloupe, aura en charge les études de prévision demandées par les centres (CPP et CPS) en collaboration avec le coordonnateur de la prévision, les études de niveau interrégional, les études demandées par les entités de niveau supra-régional internes ou externes (exemples non limitatifs : Dprévi, Projet Prévi Immédiate, CRC, IRD, UAG…).

Le Bureau d’Etudes, le Pôle Climatologie et la Structure TTI auront en charge toutes les autres études et développements.

Il est rappelé que la Procédure de Suivi Client (PSC) exige que les études demandant des moyens importants ou une coordination considérable doivent être présentées et suivies en COMEDEV.

Par ailleurs, le Laboratoire Interrégional de la Prévision est chargé de la communication autour des études, et de leur diffusion le cas échéant. »


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW