Accueil > Sections locales > Sud-Ouest > CTSS DIRSO

CTPLSO du 7 décembre 2010

Compte-rendu du SPASMET-SOLIDAIRES

lundi 13 décembre 2010

Présents :
Administration : M.Payen (Président), N.Bleuse, P.Aliaga, C.Bourhis, F.Fatout.
Personnel : P.Luneau, D.Rascle, M.Suarez (Spasmet-Solidaires), S.Coeur (FO), A.Polloni (CGT).
Suppléants : P.Dorme (Spasmet-Solidaires), P.Estecondo (CGT).

Ordre du jour :
1/ Approbation du compte-rendu du CTPL spécial réorganisation du 20/10/2010
2/ Cadre de fonction : TROED 2011 – Primes informatiques – Postes fonctionnels
3/ Bilans horaires
4/ Bilan formation 2010 et plan de formation 2011
5/ Bilan CHSSO
6/ Document d’organisation de la division ADM
7/ Point sur la réorganisation :
a- Bilan des CAP d’automne
b- Formation aux nouveaux métiers
8/ Points divers

Déclaration liminaire intersyndicale

[(Contre l’avis des personnels et malgré les mises en garde répétées de leurs représentants, la direction continue de mettre en place sa restructuration avec ses conséquences prévisibles sur la vie personnelle des agents, leur moral et leur santé mais également avec des effets déplorables sur le fonctionnement des services.

Le malaise est palpable à tous les niveaux : les agents ont perdu le moral quel que soit le service dans lequel ils sont. Les dernières CAP ont mis au jour ce malaise et il sera encore plus criant lors des CAP inversées :
- Des agents ont demandé des postes sans enthousiasme pour se garder une porte de sortie en vue de la fermeture de leur centre.
- Certains sont conscients de mettre en péril l’avenir immédiat de leurs collègues en créant de ce fait des sous-effectifs.
- D’autres vont devoir quitter leur résidence actuelle précipitamment (par peur de n’avoir pas une autre occasion de se « recaser ») pour rejoindre leur nouvelle affectation alors qu’ils auraient pu avoir encore quelques années de répit dans leur service actuel.
- D’autres encore ne savent pas quelle décision aura le moins de conséquences négatives sur la vie et sont dans une expectative intenable.

Le bilan de l’audit réalisé par la société Technologia va être rendu public au CCHS de ce jour. Si la gravité du malaise, sur lequel nous vous alertons en permanence depuis de nombreux mois, est confirmée, il faut espérer que l’on pourra éviter au maximum les évènements dramatiques qui pourraient en découler. Nous vous rappelons que le CHS Sud-Ouest a voté une motion en ce sens lors de la dernière réunion et que vous ne sauriez vous soustraire aux obligations légales vous incombant quant à la préservation de la santé des agents. L’écoute interne ne saurait se transformer en moyen de pression ou de harcèlement.

Concernant le fonctionnement des services, les craintes exprimées lors de réunions précédentes trouvent leur justification. Certains CDM devant fermer à partir de 2012 mais parfois beaucoup plus tard vont avoir prochainement des difficultés pour fonctionner. Si le CDM de Guéret a été sacrifié il y a déjà longtemps, que va devenir le CDM de Montauban après la perte d’un agent au printemps 2011 ? Et que vont devenir Brive, Millau et Cognac si les agents mutés en CAP préfigurée partent avant la fermeture de leur centre, notamment pour celle de Cognac qui n’est prévue qu’en 2014 ? Que va être la situation après les diverses CAP de 2011 ?

La mise en place de la nouvelle organisation de la prévision doit se faire en 2012. Si les agents mutés en CAP préfigurée attendent la fermeture de leur centre pour rejoindre leur affectation, comment comptez-vous faire fonctionner les centres de prévision amont ? Avec une réduction de 20 % du budget formation en 2011, comment comptez-vous former des dizaines d’agents aux nouveaux « métiers » pour qu’ils soient opérationnels en 2012 ?

Tous ces éléments nous conduisent au plus grand pessimisme pour les années à venir, tant concernant la perte de qualité de service mainte fois dénoncée que le traitement des agents impactés qu’ils soient candidats ou pas à la mobilité : quid de Millau, Brive, Guéret, Gourdon, Bergerac, Montauban ? Des solutions existent et vous sont proposées, qu’ils s’agissent de surnombres, de fonctions délocalisées ou encore d’antennes. L’intersyndicale Sud-Ouest tirera un bilan de ce cycle de CAP qui se termine le 11 janvier par la CAP inversée des TS. Sans réponse concrète respectant le volontariat des agents concernés par les fermetures 2012, la direction prend le risque d’un nouveau conflit majeur à Météo-France. Nous exigeons une nouvelle fois un peu plus de souplesse et de discernement dans la mise en place de ces restructurations que vous nous imposez !
Les représentants du personnel au CTPL/SO SNM/CGT, SPASMET/SOLIDAIRES, SNITM/FO)]

Suite à cette déclaration, Le Président indique qu’il n’y a rien de nouveau dans ce texte par rapport aux déclarations faites dans les CTPL des autres régions. Il indique que les mentions « moyens de pression et harcèlement » sont exagérées.

1/Denis Rascle assure le secrétariat adjoint. Le CR du CTPLSO « spécial réorganisation » du 20/10/2010 est approuvé.

2/ TROED 2011 :

DIRSO/D indique que c’est une revue d’effectifs du PDG. Il doit être adapté aux besoins.

Bilan : 6 suppressions (4 TE et 2IT) contre 4 créations de postes : 2 IT : OBS/D et RQ/COM et 2 TE (OBS/Rés et DRC Ventes).
Sur la suppression d’un TE au CDM64, Il est justifié par l’administration par le fait que ce CDM est voué à la fermeture et peut tourner avec ce nouveau TROED. Spasmet demande à l’administration le document officiel indiquant cette fermeture.
Administratifs : les effectifs des futurs CMT n’indiquent pas la présence d’un administratif (pas de travail de secrétariat).

Les administratifs sous contrats ne seront donc pas renouvelés.
D’après DIRSO/D, les cas ont été étudiés et il n’existe pas de problème particulier pour le personnel concerné.

Pour certains CMT, le personnel est conservé (Agen et Blagnac avec adaptation du poste au service commercial), ou déplacé (Cognac vers La Rochelle).

Postes CUT : pas de modification, sauf une demande de CUT2 pour ADE. Cette proposition sera acceptée par le PDG mais elle devra être étendue à toutes le DIR. Il y a 10 postes CUT2 disponibles à l’échelon national.

Cadres fonction informatique : Il est acté que la prime est automatique pour un agent qualifié sur un poste primable.
La CGT demande la liste des postes ouvrants droits à l’ITS fonctionnelle. La Direction la remet durant la réunion.

Vote du TROED et primes : 5 pour (Adm), 3 contre (Spasmet), 1 abstention (FO), 1 refus de vote (CGT)

3. Bilans horaires :

l’administration indique un tableau de bilans au 31/10/2010. Certains bilans sont fortement négatifs (comme à l’aéro à Bordeaux) : un VMR est souvent détaché à l’extérieur pour aider les centres en sous-effectif. D’autres bilans fortement négatifs sont structurels (Phénomène saisonnier à Blagnac et Tarbes liés à la Nivo).

Le problème d’Agen (2 agents non comptabilisés pour diverses raisons avec des heures à récupérer) est soulevé. DIRSO/D indique qu’une ouverture de poste en préfiguré est envisagée.
FO demande si un bilan négatif n’est pas un obstacle à un sureffectif possible provoqué par la restructuration : DIRSO/D répond par la négative.
Finalement, le CTPL se demande si ce tableau a une réelle utilité.

4. Actions de formation :

DIRSO/D détaille les formations passées et futures (issues des entretiens professionnels et des nouveaux métiers). Il est à noter une baisse du nombre de jours de formation / agent / an (2.64 pour un objectif de 4).

La CGT s’inquiète de la baisse des crédits de formation (20% voté en CA) avec un accroissement du besoin en formation suite à la restructuration. DIRSO/D indique que certains crédits sont prévus en plus (« crédits projets »), mais avec un certain doute que l’administration doit lever.

Pour les formations aux nouveaux métiers, comme « Prévi amont », l’administration devra gérer au mieux les périodes de formation pour que les prévisionnistes puissent s’y rendre sans gêner le service.

5. CHS :

l’administration indique les actions réalisées et à venir. La CGT insiste pour une formation aux extincteurs pour une majorité de personnels.

6. Division ADM :

le document est présenté. Quelques remarques sont formulées par La CGT suite à des retours du personnel ADM, le document sera modifié.

Le Spasmet demande pourquoi on ne retrouve pas dans le document la mission de surveillance du personnel concerné par la restructuration (paragraphe relations humaines). L’administration indique qu’on ne peut pas confier cette tâche à cette division, et que c’est à l’encadrement de veiller aux conséquences humaines de la restructuration.
Vote du document : Pour 5 (Adm), Contre 0, abstentions 5 (Personnel).

7. Réorganisation :

Bilan CAP : Suite aux CAP (y compris en préfiguré) , il reste au final à pourvoir :
1 poste prévi CPR à Bordeaux, 4 postes prévi PAR à Bordeaux, 1 poste TSM pour l’Obs.
En CDM, les mutations d’agents vont parfois poser des problèmes (Par exemple Montauban). DIRSO indique qu’il est attentif au problème et proposera des solutions (affectation de sortie d’école, ou brigade, ou transfert de tâches…).
Un long débat est ensuite engagé entre l’administration et le personnel (représentants Spasmet) au sujet des fermetures des CDM et de l’avenir des agents (voir commentaire Spasmet en fin de Compte-rendu).

Le Spasmet indique que devant les difficultés pour gérer le personnel déplacé, et cela à la vue des futurs postes en grande partie pourvus, il serait souhaitable de ralentir le calendrier de fermeture des centres. DIRSO/D ne répond pas directement en indiquant que la liste des futures fermetures n’était pas encore établie.
Pour la motion concernant la création d’un CMT Aquitaine Ouest : Le Président du CTPL indique qu’elle a été transmise à DSR.

8. Points divers :

Le personnel de Bergerac est inquiet sur le déplacement prochain de l’Opale dans des locaux de l’aviation civile. Le personnel indique que cette action pourrait être mal vécue par un CDM vouée à la fermeture en 2013. Il est convenu que cette action n’était pas urgente, mais qu’elle devait se faire avant la date de fermeture du CDM.

Concernant la restauration à Blagnac, le personnel désire avoir le choix entre les tickets restaurant ou la cantine. Un choix personnalisé doit être proposé en raison d’horaires de travail variables d’un agent à l’autre.

[(Motion présentée :
Le CTPL/SO demande le maintien de double système de restauration actuel sur le site de Blagnac en raison de l’impossibilité pour certains agents de profiter d’une restauration collective.

Vote de cette motion : Pour 9 (4 Adm + 5 Spasmet-CGT-FO), Contre 0, abstentions 1 (Adm).)]

Fin de réunion. Prochaine CTPLSO le 10 mai 2011 (repli le 17 mai si besoin).

Commentaire SPASMET

[(Le message voulu par les représentants SPASMET est que nous exigeons pour chaque agent victime de la restructuration qu’il puisse obtenir un poste à Météo France, soit sur un souhait d’affectation que l’agent a exprimé lors des écoutes internes, soit en créant des fonctions délocalisées, soit en affectant l’agent dans une antenne de Météo France dans le département où son CDM est supprimé. Pour les agents proche de la retraite, qu’ils n’aient en aucun cas à bouleverser leur vie à quelques années de leur départ.

La Direction nous déclare faire son possible pour trouver des solutions pour les agents, mais en refusant par endroits les sur-effectifs (en justifiant le refus de mutation de personnel sans travail à la clef) ou en refusant le travail délocalisé ainsi que dans des antennes départementales.

Il est à noter que la CGT prend la parole pour indiquer qu’il ne s’associe pas à cette démarche en expliquant que ce n’est pas du ressort de son syndicat de trouver des solutions qui incombent à la Direction. FO indique également qu’il ne s’associe pas à ce débat pour les mêmes raisons.

N’oublions pas que la Direction a cité pour certains en entretien que la loi de mobilité est applicable en cas de blocage. Nous sommes dans une période très difficile psychologiquement pour les collègues qui vont être amenés à bouger dans un délai de temps très court. Les responsabilités sont importantes, côté direction mais aussi de la part des organisations syndicales.

Le Spasmet, par ses propositions, s’engage vers des solutions réalistes. Notre démarche syndicale est essentielle dans un contexte ou la direction est actuellement incapable de trouver des solutions acceptables pour bon nombre d’agents (outre la loi de mobilité, on entend aussi qu’une aide pour quitter Météo-France était parfois proposée). Nous n’en sommes qu’à l’aube de la restructuration !
Nous resterons fermes sur nos engagements pour que chaque météo puisse trouver une solution correcte dans sa vie professionnelle future, en limitant les impacts négatifs sur sa vie personnelle. Le SPASMET-Solidaires défend prioritairement des solutions permettant aux collègues le désirant de continuer à travailler pour Météo-France dans le département touché par la fermeture du CDM.
Chaque fois que cela sera possible, nous réitérerons nos actions de soutien envers les collègues touchés par la restructuration, pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls face au rouleau compresseur administratif.)]


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW