Accueil > Sections locales > Sud-Ouest > CTSS DIRSO

Compte-rendu Solidaires-Météo du CTSS/SO du 26 janvier 2021

lundi 8 février 2021

Compte-rendu Solidaires-Météo du CTSS/SO du 26 janvier 2021

Étaient présents, côté administration : L.Perron DIRSO/D, V.Milon DIRSO/DA, S. Jamoneau (Support/D) et N.Bargerie DIRSO/Prévi/D pour le point Division/Services

Représentants du personnel :

R. Fruchard, M. Suarez et F. Pluviaud pour Solidaires-Météo ;

P. Estecondo et S. Lafont-Linden pour CGT ;

N. Berthier et O. Cabane pour CFDT.

Demande à ajouter à l’ordre du jour :

- un point sur la mise en place du RIFSEEP et les rattrapages depuis 2017

Point actions en cours :

  • Toujours pas d’informations sur le nombre de jours CET payés
  • Toujours pas d’information concernant les formations ’travail à distance’ ni sur le
    ratio demande/accord.
  • DATI : dossier toujours en cours action toujours d’actualité : Le CPR n’est pas complètement isolé la nuit au CMIR, contrairement au MCA à Blagnac ou Biarritz. Action reprise au niveau national par le CSP APRP. Enquête lancée ce début 2021 de recensement des postes isolés.
  • Bilan formations : environ 10 % des demandes formations sont rejetées soit par manque de places ou annulation formations
  • Formation « travail à distance » : 7 agents formés (dont 4 encadrants), reste 13 agents (dont 4 encadrants)

Point d’étape dans la mise en place des Divisions « Services » :

cf. Document présenté

  • Après 4 réunions d’échanges avec des agents ayant un droit à option MC et des CPR, un « sondage » a été lancé pour définir « l’astreinte de nuit », « faire des nuits H24 », « quel scenario préféré » parmi ceux encore en lices : à date du CTSS, il ne ressort aucun scenario d’organisation privilégié. cf. Document présenté
  • Majoritairement les agents consultés ayant droit à option MC ne souhaitent pas faire de nuit, et ne sont pas contre l’astreinte.
  • Les points de consensus relevés : tous les CPR souhaiteraient ne pas être seuls la nuit et le renfort devrait être mis en place à l’année.
  • Les tâches dites de « renfort CPR » sont actuellement des prérogatives CPR
  • Les tâches dites de « support CPR » sont plus de type « média », « conseil client », etc. Le support CPR est assuré par les MC.

L’automatisation massive sur laquelle reposait cette réorganisation n’est plus d’actualité (on est passé de 80 % d’automatisation prévue, à « des bulletins seront initialisés automatiquement » sans même oser le quantifier… Pour autant les effectifs cibles restent inchangés, et la cible sera atteinte très en avance compte-tenu des départs massifs … Le poste de PAR « peut être maintenu jusqu’en 2023 » pour palier le retard de mise en œuvre de Alpha.

Solidaires a rappelé ses revendications de fiches de postes dissociées en fonction des horaires (P / SP / HB), son refus du cumul de pénibilité (service posté + astreinte), et son souhait de voir maintenue une activité clim territorialisée sur des postes identifiés.

Nous avons dénoncé la manipulation que représente le « dialogue social » sur ce dossier : une ICP il y a un an lors de laquelle la réorganisation s’appuyait sur une automatisation massive et un poste de MC qui ne pouvait pas être envisagé en H24, et cumulait tous les horaires possibles (dont l’astreinte de nuit), et aujourd’hui une consultation locale sur le seul périmètre des agents ayant un droit à option avec la possibilité explicite de la part de DSR (document de cadrage des concertations locales) de réfléchir à une éventuelle organisation en H24, de dissocier des fiches de postes avec des horaires différents, etc.

La CFDT, quant à elle, s’est dite inquiète d’avoir 3 fiches de poste différentes ouvertes. Elle s’était pourtant associée à la motion SO le demandant en 2019.

DIRSO/D nous indique que compte-tenu des délais imposés par la DG pour faire remonter le résultat des discussions locales, il s’oriente vers une demande d’organisation pour la DIRSO basée sur :

- 1 poste P CPR + 1 renfort SP CPR de jour + 1 astreinte CPR de nuit

- des postes MC polyvalents SP + HB + 1 astreinte de jour en période dite « Feux de Forêt » (pour remplacer le CPR partant au COZ).

DIRSO/D envisage de demander un effectif supplémentaire de CPR par rapport à la cible 2022 (12).

Nous avons demandé des fiches de poste différentes pour distinguer les postes avec astreinte : la réponse est « a priori non ».

Nous avons demandé a minima que l’ensemble des agents concernés, notamment les CPR aient eu l’occasion de donner leur avis (moins de la moitié se sont prononcés via le sondage évoqué ci-dessus). Nous avons également suggéré que des agents n’ayant pas demandé le poste MC soient contactés à titre consultatif.

Nous avons mis en garde sur la notion d’attractivité des postes, notamment celui de CPR qui cumule toutes les pénibilités.

A la question du repos de nuit, DIRSO/D répond qu’un recouvrement national avec le CNP devrait permettre le repos.

A la question du temps de récupération après une nuit d’astreinte effective : il resterait garantie de 47h même après activation astreinte, via des vacations HB annulables.

A la question de la durée de vacation d’une astreinte de nuit activée : les simulations ont été faites avec des vacations de 12h, donc « sauf activation d’urgence type PPI », elles seront de 12h. Le délai de mobilisation de l’astreinte serait alors de l’ordre de 2h.

Au final la déclaration intersyndicale est lue :

’Les représentants du personnel au CTSS/SO alertent sur la rapidité avec laquelle la division Services est décidée et organisée.

Suite aux travaux du GT local sur l’organisation Services DIRSO, les agents (CPR et futurs MC) ont répondu à un sondage sur leurs préférences, aucun scenario ne fait 
aujourd’hui consensus.

Compte tenu du retard du projet structurant de la future organisation (ALPHA), du cadrage encore flou de la future organisation de la division Service, les agents (CPR et agents ayant un droit à option MC) ont du mal à se positionner ; les incertitudes qui pèsent sur le contour des postes MC risquent d’écarter encore des agents des métiers de prévision. L’expertise Sésame Ergonomie pointe des fragilités patentes dans le moral de la communauté des prévisionnistes, le contexte actuel très contraint et encore très incertain ne peut ajouter que du malaise.

Afin de donner de la visibilité aux agents pour le choix de leur affectation au sein de la division Services, il nous semble nécessaire que l’administration apporte de la lisibilité en définissant beaucoup plus clairement le cadre et l’objectif préalable à la définition d’une organisation nécessaire pour y répondre. Il faut donc :

 - définir la charge de prévision conseil. AP2022 a été lancé avec le postulat d’une automatisation de certaines productions : en clair, définir le pourcentage de productions automatisables et l’échéance.

 - définir les besoins en prévision conseil de nuit

 - préciser le cadre réglementaire qui serait appliqué à l’astreinte : critères de déclenchement, compensations, etc.

 - définir des typologies de postes MC (H24, H12, clim), au moins pour la période de transition, voire au delà

 - de laisser la possibilité aux agents qui n’ont pas opté pour MC lors de l’ICP de pouvoir revenir sur leur décision’

Bilan CHSCTSS 2020 et prévisionnel 2021

3 CHS faits, et 12 réunions de suivi COVID

Actions prévues en 2021

Visites de sites :

Le cycle des visites va reprendre dès que la situation sanitaire le permettra avec, si c’est possible, au printemps 2021 :

  • Albi, Toulouse-Blagnac et l’agent de Toulouse-Météopole
  • Poitiers et La Rochelle.
    et à l’automne 2021 :
  • Brive et Limoges.
  • Biarritz et Pau.
    Il est à noter que les visites des sites radars ne sont plus du ressort des DIR mais incombent désormais au CHSCTSS de la DSO.

Formations :

Sensibilisation à l’hygiène et à la sécurité

Formation sécurité incendie – guides et serre-files (Bordeaux)

Secourisme : recyclages et, éventuellement, formations initiales

Sécurité incendie (divers sites)

Sécurité en montagne (nivologues)

Manipulation des extincteurs

Écoute pour prévenir les RPS (Bordeaux du 17 au 19 mars)

Autres actions :

Réunions du CHSCTSS/SO les 16 mars, 29 juin et 23 octobre.

Mise à jour du document unique.

Organisation d’un exercice d’évacuation du CMIR par semestre.

Accompagnement de l’ISST dans la poursuite de son inspection (Limousin et sud de la région).

Budget DIRSO

Le budget 2021 demandé n’est accepté qu’à hauteur de 75 %.

La DIRSO a demandé 200k€ de budget pour renouveler le parc automobile vieillissant dangereusement, la demande est rejetée.

Fonctionnement de la DIRSO

Jusqu’ici tout va bien …

Les bilans baissent sensiblement en 2020.

Les CET se remplissent inlassablement (et encore plus en 2020) et représentent toujours une bombe budgétaire et organisationnelle possible, et du travail à crédit …

Les écrêtages des HB vont bon train, et le cadre autonome ne compte plus ses heures…

Organisation de la production

Jusqu’ici tout va bien …

Après passage de 11 à 9 tableaux de bord VH cet hiver (fusion La Rochelle-Poitiers + reprise Biarritz par CMIR), la suite se prépare.

Pour l’été, fin des renforts temporaires. 8 postes seront armés avec 25,2 ETP inégalement répartis… tout en envisageant de faire les formations 3P et ajouter des tâches de contrôle.

Pour la prochaine saison hivernale 2021-2022, sont envisagés, le maintien du PAR réduit à 1 tout le temps, 7 tableaux de bord VH et la mise en place du centre montagne Pyrénées (1 des 7 tableaux VH + 2 tableaux nivo dont reprise SE).

Les effectifs prévus sont inquiétant (euphémisme) … entre 12,7 et 18 ETP pour la VH (hors Pyrénées et PAR) …

Difficile d’imaginer autre chose qu’un atterrissage douloureux.

cf. Document présenté

Plan de formation A3P

cf. Document

Un plan ambitieux, sans effectifs … et avec comme perspectives pour se faire de demander aux agents de se former pendant les vacations opérationnelles pour certains modules.

Impact imminent

Les prochaines formations seront définies pendant les entretiens annuels, et les formations débutent en Avril pour Métronome.

Mise en place du RIFSEEP et les rattrapages depuis 2017

La demande d’ajout à l’ordre du jour est justifiée car des agents « polyvalents » ont été reclassés dans le groupe IFSE de leur fiche de poste (PC ou PAR, donc groupe 2) sans tenir compte de leurs fonctions annexes qui valent d’être reclassé dans le groupe 1. Cela concerne les fonctions de nivologue mais aussi probablement de prévisionniste aéro.

Nous avons demandé à ce que DIRSO/D défende ses agents !

Prochain CTSS/SO le 16 mars 2021.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW