Accueil > Sections locales > Centre-Est > CTSS DIRCE

Compte rendu du CTP Centre Est du 22 juin 2010

mardi 6 juillet 2010

CTP Centre-Est du 22 juin 2010

le Spasmet/Solidaires était représenté par Bernard Mandier, Ludovic Magnouloux et Marie Trousselle.
Ce CTP était le premier qui traitait concrètement de la restructuration à Météo-France et de sa déclinaison dans le Centre-Est (en fait au CMIR uniquement).

L’intersyndicale fait la déclaration liminaire suivante :
« La réorganisation territoriale de Météo-France, imposée uniquement par les restrictions budgétaires, sort de son cadre théorique pour plonger aujourd’hui l’Etablissement dans des choix concrets ; l’ordre du jour de cette réunion en est l’illustration : nouvelle organisation du CMIR et abandon des CDM … voire des CMT : Parmi les documents préparatoires relatifs au CMIR, le seul qui est décliné pour le Centre-Est est celui de la division PREVI, dont la nouvelle structure entérine la mort des CDM et de leurs expertises locales qui font la richesse de Météo-France. Aucun document préparatoire concernant les CMT ! Quant au non-remplacement du DDM de l’Ardèche à Aubenas, alors qu’il n’y a pas d’annonce officielle de fermeture et que le poste est toujours au TROED, il démontre bien la volonté de la direction de Météo-France de précipiter la disparition des CDM. Dans ce cadre-là, nous demandons que les motions des personnels des CDM 07 et 26 fassent l’objet d’un vote. »
DIRCE/D ne partage pas notre "interprétation", il n’y aura pas, selon elle, de disparition des CMT, "ce n’est pas la position de l’établissement". et nous laisse "la responsabilité de notre point de vue"
On ne parle que de l’organisation des CMIR et de l’ouverture des postes qui vont avec, car le travail sur les CMT est programmé à l’automne. La direction fait cela en 2 temps.
"Pour le CDM 07, la direction réfléchit à comment trouver un responsable de centre sans créer de nouveaux problèmes humains et personnels puisque le centre est destiné à fermer".
Les représentants des personnels n’acceptent pas que le CDM soit laissé sans DDM pendant plusieurs mois. Pour DIRCE/D, la mise en place d’un référent (la DDM26) est une solution au problème... puisque ce n’est pas le 1er CDM de la région à fonctionner sans DDM. L’expert de Montélimar présent en CTP insiste sur le fait que rajouter des tâches à la DDM26 déjà bien occupée n’est pas une solution viable sur une longue période.

Nous soutenons nos collègues d’Aubenas et de Montélimar et nous demandons l’ouverture du poste à la CAP (le poste est au TROED). Puisqu’il semble que la DRH soit sourde dans cette histoire, les représentants du personnels propose une motion dont la rédaction permet un vote unanime du CTP :

Le CTPL/CE demande formellement l’ouverture effective d’un poste d’ITM à la CAP ordinaire d’automne 2010 pour assurer au plus tôt la fonction de ddm 07.

réorganisation de la DIRCE

le document présenté par DIRCE est un document national (stratégie DSR) sur lequel la direction va s’appuyer pour l’ouverture des postes à l’automne.
C’est difficile de comprendre la finalité du projet compte-tenu des "pièces" manquantes (CMT et station) dont nous n’avons pas l’armement.

A la demande de la CGT concernant l’adjoint dans les CMT, la direction répond que ce sera un ITM ou un CT.
A une question de FO sur le territoire de la DIRCE, la directrice répond que la rattachement de la Bourgogne à la DIRNE n’est pas envisagé avant 2013 pour la partie administrative. Par contre, pour la partie technique, le DPA de la Bourgogne sera mis en place au CMIRNE dès 2012.

Sur une question du Spasmet à propos de l’organisation des CMT et des centres non CMT (amenés à fermer ultérieurement à la mise place des domaines de prévision amont -DPA), la direction répond que "ce sera un point du CTP d’octobre, car pas de visibilité effective à ce jour. Les centres dont la fermeture est programmée après 2012 auront les outils pour fonctionner en mode CMT".

Le point sur lequel le CTP a passé du temps est l’organisation prévue pour la prévi au CMIR puisque c’était le seul point sur lequel les documents nationaux avaient été déclinés pour le CMIRCE.
actuellement : prévi + cdm69 : 2 ITM encadrement, 12 ITM prévi, 8 TSM PI plus le CDM69 8 TSM (1 ddm interim, 6 exploitants, 1 BR)
cible : 2 ITM encadrement (3 dans d’autre DIR - un seul adjoint au PREVI/D en CE), un poste de CPR (chef prévi régional) en permanent, 2 postes de prévi amont en permanent, 2 postes de "production de prévi conseil" en semi-permanent.
Un des postes de prévi conseil avait été envisagé en permanent, car il y a des assistances commerciales la nuit. Maintenant, il semble que la direction envisage sereinement de mélanger la nuit le rôle SPB (sécurité des personnes et des biens) du CPR et la production commerciale "s’il n’y a pas conflit entre les deux tâches". Ce à quoi nous avons arguer que c’était lorsque la situation météorologique était difficile que les demandes de renseignements sont les plus nombreuses !
La direction nous a informé qu’une des pistes de réflexion était de confier toute la production commerciale de nuit à une seule DIR. A priori ce ne sera pas la DIRCE car "nous ne sommes pas candidat" (sic), alors que nous sommes les premiers à l’avoir défendu et réclamé !
Bien qu’étant totalement opposé à cette organisation de prévi en 2 niveaux, les représentants du spasmet ont émis des questionnements sur l’organisation proposée : complet désaccord avec le fait de faire travailler les CPR et les PA sur le même poste (les CPR feront-ils office de bouche trou ? différence de corps donc de salaire pour le même travail ?...). Nous avons insister sur la différenciation entre faire de la prévision amont et produire cette prévision amont avec le logiciel sympo2. En effet, la seule justification “officielle” de l’administration pour que les ITM entre dans le tour des DPA réside dans un maintien des compétences en prévision amont, alors que le CPR en fera à longueur de vacs en scrutant l’évolution des modèles et de la situation. Nous avons également émis des réserves sur l’objectif de polyvalence/décloisonnement/souplesse entre les deux DPA. Au final, sur la soi-disant souplesse d’organisation pour les agents, c’est la diminution d’effectif nécessaire pour assumer les deux postes qui risque de prendre le dessus.
Sans surprise ce document d’organisation de la prévi au CMIRCE a été voté par 6 pour (administration), 6 contre (syndicats).

Pour la fonction réseau (MIR et une partie de la clim/reg actuelle), la mise en place de l’organisation cible est un peu plus compliquée, car il y a une grande différence entre la situation actuelle pour ces services et les décisions prises au sein de Météo-France. Il semble qu’il y aura des organisations transitoires, avec dès le premier trimestre 2011 la création de la fonction réseau au CMIR.

Pour les futures affectations Prévi, CDM69 et DEC, la direction CE a fait un fléchage d’attribution des postes. Les agents sont prioritaires sur le poste fléché et y sont affectés d’autorité s’ils ne postulent sur aucun poste. Si un agent demande un autre poste, il est soumis au réglement de mutation habituel.
A une question de la CGT, la direction répond ne pas envisager le même type de fléchage pour les agents des CDM qui vont fermer. Elle pense pouvoir s’appuyer sur les écoutes internes. Selon elle, le sentiment de la direction est que les écoutes des agents ont été utiles.

Pour l’ouverture de poste à CAP d’automne, il y aura 3 catégories de postes :

- des postes en ouverture normale :

ITM : Chef de la station de Lyon Saint Exupéry et encadrement du CDM 07

TSM : postes à Saint Exupéry (départ en retraite)et Clermont-Ferrand (un agent muté lors de la dernière CAP). Pour Saint-Ex, la direction envisage d’ouvir 1 ou 2 postes en CAP ordinaire et 2 en préfigurés.
Pour le CDM58, la direction demande une sortie d’école.

- des postes liés aux évolutions des métiers au CMIR (cf organisation)

- des postes préfigurés pour agents dont les centres fermes

Toutes les listes de postes sortiront en même temps (CAP ordinaire et préfigurée).
DIRCE/D reconnait que dans les futures mutations, il y aura des intérêts contradictoires entre les services !

Sur les fiches de poste en général
Les représentants du personnel contestent la partie aptitude. En effet, la direction n’a pas les moyens d’évaluer les aptitudes requises, donc comment peut-on afficher cela ?
La direction nous répond que ça ne dépend pas de Météo-France, que cela vient de la GPEEC (pour toute la fonction publique), mise en place à MF. Que ce n’est pas fait pour sanctionner les candidats, (blablabla) mais pour informer les agents des conditions requises (blablabla). Et que c’est utile lors de l’entretien professionnel.
Cependant, elle accepte l’idée que l’on puisse avoir uniquement "souhaitée" et pas "requise" pour toutes les aptitudes. A suivre...
Sur la fiche de poste prévi/D, il est écrit poste à temps complet. Nous demandons si cela signifie qu’il ne peut pas être pourvu par une personne à temps partiel ?
DIRCE/D demandera une vérification, car c’est, selon elle, la première fois que l’on voit cela à MF.

Jours RTT 2010/2011 : 24 décembre, 3 juin 2011 (vendredi de l’Ascension), 15 juillet, le 4ème est le lundi de Pentecôte (13 juin). Le vendredi 12 novembre n’ayant pas recueilli assez de volontaires.

RS de St Exupéry : afin de le garder un peu plus longtemps pour comparer sondages prévus/sondages réels, il sera arrêté en septembre et octobre puis reprendra du 1er novembre à fin février 2011.
Mais officiellement, pour l’OMM l’arrêt sera fait au 31 août 2010. Pendant les 4 mois d’expérimentation/comparaison, la diffusion du RS de LFLL aura lieu uniquement en interne Météo-France.

Le prochain CTPL se tiendra le 5 octobre avec date de repli vendredi 8 si nécessaire.



Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW