Accueil > Thématiques > Dossiers

Conséquences des baisses de moyens : baisse de la place de Météo-France dans la diffusion des alertes météorologiques

mardi 28 novembre 2017

Conséquences des baisses de moyens : baisse de la place de Météo-France dans la diffusion des alertes météorologiques

La Vigilance (une invention de Météo-France) est désormais copiée, plagiée et même dévoyée. Pour éviter le sur-risque d’une communication cacophonique désastreuse en temps de crise, nous pensons (comme la Direction de Météo-France pour une fois !) que la Vigilance météo doit être unique.

2 illustrations simples pour soutenir ces propos : le cas d’une vigilance « orange » et un extrait de l’enquête du CREDOC sur les conditions de vie et aspiration des français concernant Météo-France

- 3 juin 2016 – situation orageuse dans le nord et l’ouest de la France

Résultats google de la requête « carte vigilance meteo »

Pour la Bretagne, la Manche, l’Aisne... les informations sont contradictoires. La carte de vigilance de Météo-France est aujourd’hui la référence. Mais demain ?

Extrait de l’enquête du CREDOC 2014 sur les « conditions de vie et aspirations des Français »

La confiance dans la carte de Vigilance atteint un niveau record.

Pourtant la confiance accordée aux prévisions de Météo-France diminue depuis plusieurs années.


Source : rapport 2014 du CREDOC sur les « conditions de vie et aspirations des Français » disponible à l’adresse :
http://www.credoc.fr/pdf/Rapp/R308.pdf

Ainsi, comme c’est déjà le cas dans certains pays anglo saxons (comme les Etats-Unis), il parait légitime de protéger la population face au risque d’informations incohérentes concernant les dangers météorologiques prévus. La protection de l’unicité de la Vigilance météo assurée par un serice public devient un enjeu croissant de protection des personnes et des biens en France.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW