Accueil > Documents > Délocalisations DSO et Alma

COMPTE-RENDU INTERSYNDICAL CGT FO SPASMET-Solidaires

DE L’AG DU 11/10/07 A TRAPPES

lundi 15 octobre 2007

Les personnels du site étaient appelés pour une réunion intersyndicale sur le plan stratégique et la journée de grève du 18.10.2007.
30 agents en majorité de la DSO ont participé à cette AG (beaucoup d’excusés pour cause de réunion ou de mission).

Petites informations sur la délocalisation de la DSO :
- la délocalisation de la DSO n’a pas été abordée lors du CA du 28 septembre.
- Le 22 octobre : présentation de la synthèse de l’Ecoute par la société HOREMIS aux personnels de la DSO Trappes

Lors de l’AG, un exposé et une brève analyse du document de référence du Plan Stratégique et de ses conséquences ont été faits :

- l’argumentaire du plan stratégique n’est qu’un calque des propos assénés quotidiennement par le gouvernement (dette, trop de fonctionnaires, troc « suppression d’emploi contre augmentation de salaire »).

- il n’y a aucun projet nouveau, ni aucun développement de service (le Grenelle de l’Environnement ne semble pas concerner METEO France).

- sur les soit disant « 5 scénarios » : un est écarté d’office (« Continuité »), 2 autres(les variantes « Service Public sans commerce ») ne dépendent pas de l’Etablissement mais directement d’un choix gouvernemental et les 2 derniers n’en font qu’un seul (« plus de commerce » et « encore plus de commerce »). En fait, il n’y a aucun choix.

- les points invariants sont la suppression de 500 à 1000 emplois, la fermeture de 60 à 80 sites environ, quel que soit le scénario « choisi » (en dehors de celui de la « continuité » balayé d’un revers de manche). Les agents de Trappes se sentent particulièrement concernés par cette situation d’avenir menacé, qu’ils connaissent eux-mêmes depuis 2 ans, et qui touche maintenant les collègues des SMs et des CDMs.

- la comparaison entre les services météos ne donne pas du tout la même conclusion que celle du PDG si on étudie les chiffres : proportionnellement, METEO FRANCE ne coûte pas plus cher, voire moins que la plupart des Services Météos Nationaux de la comparaison ; METEO FRANCE est bien moins subventionné et fait déjà bien plus de commerce !!

- la « concertation » affichée n’est qu‘une pseudo concertation et de la poudre aux yeux, aucune marge de manœuvre n’étant envisagée.

- l’application des premières mesures de fermetures de site et de suppressions de postes est à brève échéance (cf propos du PDG à l’Alma le 28/09/2007 : « Dès 2009, il faut pouvoir commencer à faire ce que l’on veut pour 2017 », « si l’on n’atteint pas les objectifs entre 2009 et 2012, on n’y arrivera pas »). Il ne faut donc pas attendre pour réagir.

Une motion a ensuite été proposée au vote :

[(MOTION DE l’ASSEMBLEE GENERALE DE TRAPPES

Les personnels réunis en Assemblée Générale à Trappes le 11/10/07 se prononcent contre les postulats de base du plan stratégique, à savoir :
- la réduction obligatoire des effectifs (500 à 1000 postes),
- la suppression de la présence de METEO France à l’échelon départemental.

La concertation proposée par la direction ne porte que sur des différences (essentiellement la part du commerce dans l’activité globale) entre des scénarios respectant ces contraintes annoncées comme incontournables.
Les personnels demandent à la Direction de se montrer plus ambitieuse et de bâtir un scénario de réel développement de l’Etablissement permettant de préserver ses missions et ses personnels.
Les personnels de Trappes

- réaffirment leur opposition au projet de délocalisation de la DSO à Toulouse. Le plan stratégique réaffirme ce projet, mais aucun justificatif n’est apporté.

- S’associent aux craintes de leurs collègues en CDM qui vont subir prochainement les mêmes angoisses et contraintes que celles déjà connues à Trappes, liées à l’incertitude quant à leur localisation géographique et à la dévalorisation de leur valeur professionnelle.

Par ailleurs les personnels se prononcent contre l’institution de la prime au mérite qui vise à casser la solidarité entre les équipes alors que la caractéristique de nos métiers est la nécessité impérative de la cohérence de chaque maillon de la chaîne.

Motion adoptée à l’unanimité moins une abstention.)]

La réunion a porté ensuite sur la journée du 18 octobre et notamment sur la nécessité de profiter de ce mouvement national pour répondre au PDG (c’est le gouvernement que l’on a en face de nous et non un Directeur d’Etablissement isolé, ce qui minimise l’impact d’une grève purement météo) et de profiter de l’occasion du Grenelle de l’Environnement pour médiatiser les menaces qui pèsent sur le service public météo. Lecture a été faite du préavis commun CGT-FO.
Il a été rappelé que le préavis national pour le 18 Octobre et notamment celui de l’UGFF ne concerne pas uniquement les régimes spéciaux de retraite mais surtout l’emploi public statutaire, l’arrêt des suppressions d’emplois, la titularisation des non-titulaires, les recrutements, le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat, la reconnaissance des qualifications, la prise en compte de la pénibilité au travail concernant les services postés, l’amélioration concrète et urgente des conditions de travail et les retraites.

Les représentants des 3 syndicats organisateurs de la réunion ont appelé à faire grève le 18 octobre 2007.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW