Accueil > Sections locales > Nouvelle Calédonie

En Nouvelle-Calédonie aussi le repos de nuit doit être respecté !

mercredi 22 avril 2015

En Nouvelle-Calédonie aussi le repos de nuit doit être respecté !

En 2012, La Direction de la DIRNC a signé des conventions avec les institutions locales, sans s’assurer de disposer des moyens humains et sans étudier le plan de charge induit. Pour répondre aux exigences de ces conventions, la Direction a confié à la seule station aéronautique ouverte la nuit, avec un seul prévi aéro en poste permanent, la mission de superviser 9 aérodromes. Dès lors, le plan de charge nie la possibilité de la pause de nuit. Les agents, de bonne volonté, ont accepté de manière temporaire afin de permettre à Météo-France d’assumer ses engagements, en attendant que la Direction trouve des solutions humainement et techniquement tenables.

Malgré plusieurs rappels via des réunions de service ou des relances par mails, rien n’a évolué. La Direction fournit toujours des réponses évasives qui noient le poisson, rappelant à l’occasion que la pause nocturne est une tolérance et oubliant qu’elle a généré elle-même la situation. Évidemment, les conditions de travail dégradées ne touchent que la valetaille.… les décideurs à l’origine de la dégradation n’ont pas eu a subir les conséquences de leurs décisions.

Ainsi pour l’instant, et depuis 2012, les agents assurent des vacations de nuit dont le plan de charge est supérieur à 12h et lors desquelles aucune pause n’est envisageable. A bout d’arguments les agents ont fait une lettre à leur direction et ont demandé aux représentants nationaux de porter ce problème au CHSCT-EP (instance nationale).

Le Directeur n’a pas daigné répondre au courrier des agents. Solidaires-Météo lors du dernier CHSCTEP a interpellé la DG, qui a assuré qu’une réponse serait fournie, encore faut-il le faire dans un délai raisonnable.

Pour Solidaires-Météo, les conditions de travail des météos ont été dégradées par des décisions inconséquentes, Nos collègues sont excédés.

Le Directeur de la DIRNC doit apporter des solutions à cette situation qui n’a que trop duré.

En Nouvelle-Calédonie aussi, l’organisation des vacations de nuits doit permettre un repos de 3 heures.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW