Accueil > Expressions > Expressions-Rapidos

L’astreinte : non !

lundi 1er juillet 2019

La direction fait le choix de s’appuyer sur l’astreinte comme élément fondamental de l’organisation du travail du nouveau métier de météo-conseil. Ce n’est pas anodin et cela soulève des interrogations multiples touchant à l’égalité femme/homme, à la réglementation du travail et à la santé des agents.

Que sait-on de l’astreinte dans ces trois domaines ?

égalité femme/homme =>

"Les femmes choisissent moins fréquemment les filières qui exigent de donner son temps sans limite en gage de conscience professionnelle : dans la promotion professionnelle, en étant plus rétives à la mobilité géographique ou aux astreintes trop fortes".
extrait de égalité entre femmes et hommes : aspects économiques, Béatrice Majnoni d’Intignano conseil d’analyse économique 1999.

réglementation =>

Le droit européen ne connaît que deux temps :
- le temps de travail effectif,
- le temps de repos.
La Cour européenne ne reconnaît pas l’astreinte comme un temps de de repos.

L’astreinte " à la française" n’étant ni temps de travail ni temps de repos, pose donc problème et n’a toujours pas de valeurs conformes au regard du droit européen. C’est un mode de travail flou que le législateur français a volontairement laissé en l’état à l’occasion des lois El Khomri pour permettre aux employeurs de profiter du système au détriment des salariés.

santé des salariés =>

Une étude hollandaise de 2015 a montré que les effets négatifs de l’astreinte se manifestent principalement par de la fatigue, par des difficultés à concilier les temps de vie, et au niveau de la performance ressentie en intervention. Ainsi, plus d’un tiers des personnes interrogées estiment que l’astreinte est un régime de travail stressant qui peut détériorer la qualité de leur temps de repos et de récupération, paramètre essentiel pour leur bien-être et leur santé.

Solidaires-Météo considère que ces trois volets doivent être pris en compte, étudiés, analysés et critiqués finement au regard des attentes de Météo-France dans la mise en place de ce nouveau métier.

Solidaires-Météo considère préférable, dans le contexte actuel, de réfléchir à une organisation du travail adaptée qui ne fait pas appel à l’astreinte.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW