Accueil > Sections locales > IdF Centre Trappes > CHSCT de St Mandé, Trappes et St Pierre & Miquelon

Nouveau marché du nettoyage sur le site de St Mandé

Des conditions indignes de l’établissement !

lundi 12 décembre 2016

Pour réaliser des économies (des réductions de dépenses dans le langage qui convient désormais), réclamées par notre ministère, les directions de l’IGN et M-F ont effectué des modifications, lors du renouvellement de l’appel d’offre du contrat de nettoyage du site de St Mandé.

Le résultat de l’Appel d’offre a été présenté et validé au CA de l’IGN de juillet 2016 (M-F n’effectuant que des « remboursements de charges », le CA de M-F n’a, lui, même pas été informé !).

Date d’Application : M-F et IGN le 1er septembre 2016.
Choix final de garder la même société : Sun Service.

Résultat : 10% d’économie en global sur ce marché, dixit l’IGN.

Mais cela se traduit par une baisse de qualité des prestations : même travail en moins d’heures, ou moins de fréquence (ex : Lavage des vitres extérieures, 1 fois par an au lieu de 2 fois).

Ce nouvel appel d’offre se traduit surtout et immédiatement par la modification des contrats d’heures de travail proposés fin août aux femmes de ménages (car ce sont essentiellement des femmes), réduction de 4h par jour à 3h15 pour les unes, de 3h en 2h45 pour une autre, ou de 8h à 7h….
Cela concerne des personnels ayant par ailleurs un second (voire 3ème) site de travail (avec Sun Service ou une autre société de nettoyage), et donc ayant souvent plus de 4h de transports par jour ;

Ce sont pour la plupart des femmes qui travaillent à St mandé depuis l’installation de M-F fin 2011, en CDI (ce qui est une bonne chose dans la « jungle du monde du nettoyage »), avec une entière satisfaction des personnels de M-F !

Mais où sont les vérifications des clauses d’éco-responsabilité de nos appels d’offres, si prestement mises en avant dans les publications de M-F ?

Qu’est ce que quelques k€ d’économie par an, pour un établissement comme Météo-France (on parle de 60 k€ globales par an pour IGN+M-F), qui maintient par ailleurs des « contrats ou mission temporaires » de travail pour certains agents, parfois déjà en retraite, avec des niveaux de rémunération élevés, donc avec une dépense globale certainement supérieure à la perte des personnels de nettoyage !

D’un coté une baisse de budget de 10% de l’établissement ?
D’un autre coté une perte de qualité de services pour le personnel Météo-France
Et pour les personnels de ménage, des conditions de travail dégradées et surtout
- une baisse immédiate de 20% du salaire,
- ou le choix d’un travail complémentaire, à des conditions quasi-impossibles,
- ou un licenciement (de leur fait) et donc le chômage !!

Une honte sociale et humaine pour l’établissement !

Solidaires, soutenu par les autres OS avons rencontré SG/LOG pour qu’il oblige Sun Service à trouver des solutions humainement acceptables ;

Résultats ? Les femmes de ménages se sont vu proposer des compléments d’heures (1h, 45mn ou même 1/2h), en nettoyage d’agences bancaires de Vincennes (à moins de 30 minutes à pied, nous dit-on) !
Même si les temps de transport et déshabillage/habillage entre les 2 sites seront comptabilisés, cela entrainera quand même une sacré dégradation des conditions de travail. Certaines femmes ont estimé qu’elles rentreraient désormais chez elles plus tard, à plus de 23h le soir !

Au final, seule une personne a été mutée sur un autre site géré par Sun Service, site plus proche de chez elle, et une seule personne a accepté le travail complémentaire en agence bancaire.

Les autres, à reculons, ont finalement signé leur nouveau contrat de travail, avec une baisse de temps de travail, donc de salaire !

fermez le ban !


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW