Accueil > Documents > Salaires - Rémunérations

Nouvelle Bonification Indiciaire (NBI)

lundi 20 mars 2006

Pour les fonctionnaires (techniques ou administratifs)

Au traitement brut s’ajoute, le cas échéant, la NBI attachée à certains emplois comportant une responsablité ou une technicité particulière.
La liste de ces emplois est fixée par Arrêté ministériel, après avis du CTP Central. (ref : Arrêté du 25 mars 97 - JO du 3 juin 97)

La NBI, exprimée en points d’indice (15pts pour les TSM, 25 pour les ITM...) , n’est versée que pendant l’exercice des fonctions y ouvrant droit.

Ce que nous revendiquons

Le SPASMET a toujours considéré que la NBI avait plus d’effets néfastes que positifs et qu’elle contribuait à diviser les personnels.

Cependant, prenant acte de sa mise en place dans toute la fonction publique, il revendique qu’à Météo-France :
- que l’attribution de points NBI à certaines catégories de personnels ne conduise pas à augmenter l’écart hiérarchique des rémunérations.
- que cette attribution se fasse sur des critères objectifs et que le nombre de postes donnant lieu à l’attribution de NBI corresponde au nombre de possibilités : pas de choix d’attribution selon le titulaire du poste, sur des fonctions trop largement définies.
- La prise en compte de la notion de service défavorisé pour l’attribution prioritaire de la NBI.
- Pour les personnels administratifs, un nombre de points proportionnellement équivalent aux effectifs administratifs de la DGAC.
- Une information régulière des représentants du personnel et un suivi annuel en CTP central de la définition des postes, fonction de l’évolution de l’organisation des services ou de l’évolution des métiers.


Notre congrès de 2006 devra sûrement adapter ces revendication pour prendre en compte la nouvelle situation créée par l’apparition de la modulation fonctionnelle ITS, très imbriquée avec la NBI.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW