Accueil > Expressions > Expressions-Rapidos

Racket sur les congés !

lundi 20 avril 2020


L’ordonnance n° 2020-430 du 15 avril 2020 relative à la prise de jours de réduction du temps de travail ou de congés au titre de la période d’urgence sanitaire est parue au JORF ce 16 avril 2020. Retrouvez-la en cliquant ici.

C’est un coup de couteau dans le dos des agents qui subissent une position qui leur a été imposée et forte de contraintes !

Le sujet des congés et RTT est attendu par les agent.es qui se demandent si et quand ils/elles pourront en poser, car la reprise d’activité générera une forte hausse de sollicitations. C’est aussi le cas, bien sûr des agent.es qui se rendent quotidiennement dans les services dans le cadre du plan de continuité de l’activité.

La logique sous-jacente du texte de l’ordonnance est à rapprocher des déclarations du Medef qui n’aura de cesse de remettre en cause le temps de travail et les droits sociaux. L’après crise se prépare déjà et les vieilles lunes libérales ont engagé une offensive au nom de l’unité nationale et de « l’effort de guerre » à fournir pour redresser le pays. Cette offensive se met en place malgré les déclarations de bons sentiments.

Le Président de la république, le premier ministre, les ministres multiplient en effet dans leur discours récent les compliments, les remerciements, les expressions gentillettes pleines de reconnaissances envers les fonctionnaires. Mais il semble que ces messages ne s’adressent qu’aux agent.es qui sont mobilisé.es « au front ». Nos dirigeants « oublient » fâcheusement les fonctionnaires en ASA pour garde d’enfant (souvent des femmes)ou ne pouvant pas télé-travailler faute de moyens techniques, et même celles et ceux qui télé-travaillent.

Quelle que soit leur situation administrative actuelle, les agent.es l’ont toutes et tous subie. Or l’ordonnance les rend en quelque sorte responsables et vise à les culpabiliser, pour mieux les sanctionner.

Pourtant, à leur retour sur leur site météo, les agent·es subiront probablement toutes et tous une surcharge de travail. Les jours de RTT et de congés seront alors essentiels pour compenser à la fois cette surcharge comme les mois de confinement !

La DG analyse actuellement les options pour l’établissement en lien avec l’ordonnance du gouvernement.

Solidaires-Météo demande d’ores et déjà que cette ordonnance ne soit, tout simplement et en tout bon sens, pas appliquée à Météo-France ni dans aucun service public et dénonce les mesures déjà mises en œuvre dans la Fonction Publique Territoriale.

Les syndicats représentatifs au Comité Technique ministériel ont formulé la même demande pour toutes les directions et tous les établissements de notre ministère.

N.B. : merci à Solidaires Finances Publiques pour son tract dans lequel nous nous sommes retrouvés.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW