Accueil > Sections locales > Nord-Est > CTSS DIRNE

CR SNITM/FO- Solidaires du CTSS NE du 09 Avril 2019

lundi 15 avril 2019

Un CTSS marathon expéditif, peu de réponses à nos questions et encore beaucoup d’incertitudes...

Représentants de l’Administration : Sébastien Chêne DIRNE/D, Gilles Gallet DIRNE/DA, Guillaume Leleu DIRNE/PREVI/D, Emmanuel Felix DIRNE/TTI/D.

Représentants du personnel : Jérôme Sauvage, Cédric Kippeurt, Pierre-Luc Payet et Thibaut Laffineur pour SNITM-FO, Michaël Goulet et Olivier Jacques pour Solidaires-Météo.

En début de séance, les représentants syndicaux siégant au CTSSNE lisent une déclaration liminaire dénonçant les propos tenus par le DSR et l’attitude de la DG concernant la mise en place d’AP2022 dont les OS demandent le retrait (déclaration jointe à la suite de ce compte-rendu).

1. Le SNITM-FO demande l’ajout d’un point à l’ordre du jour concernant l’évolution des postes CUT dans la DIRNE.

2. Le procès verbal du précédent CTSSNE du 27 Novembre 2018 est approuvé.

3. L’administration présente l’organisation de la prévision conseil au sein de la DIRNE.

- Pour l’été 2019 (hors VH) :

le Pôle Lorraine passe de 3 à 2 postes tandis que la Franche-Comté passe de 2 postes à 1. Pas de changements concernant le fonctionnement de la prévision conseil au CMIRNE et pour le Pôle Champagne Ardenne.

- Pour la prochaine VH 2019-2020 :

Retour à un fonctionnement à 3 postes au Pôle Lorraine et 2 postes en Franche-Comté.

Des formations sont nécessaires au Pôle Lorraine pour renforcer la polyvalence et également en Champagne Ardenne pour les agents qui seraient amenés à faire des renforts.

Prévi/D nous informe que 2 PC de Champagne Ardenne sont volontaires pour assurer des vacations CMIRNE en cas de mutations ou de réussites ITpro au CMIR.

Les OS s’inquiètent de la mise en place des futurs tableaux de bord VH avec la centralisation de MPF prévue en Septembre prochain. Le sujet est en cours de traitement au niveau national, les tâches de MPF« devraient » pouvoir être reprises...

La question des bilans se pose également avec la réduction estivale des postes et la nécessité de trouver de nouvelles activités. Les pistes évoquées par l’administration seront transmises prochainement aux CM concernés avec l’objectif d’éviter des bilans négatifs en fin d’année.

Projection faite sur les 5 agents de Nancy, sans activité hors tour :

- 270 heures sur les 5 premières semaines, -950h sur les 18 semaines suivantes de la saison estivale.

En moyenne, cela représente une perte de bilan de 190h par agent, à atténuer un peu par les congés.

La DSM a des activités à faire faire en région, selon l’administration cela devrait permettre de maintenir les bilans.

Sur la mise en place de Métronome, Prévi/D évoque un objectif de déploiement au printemps 2021.

4. Elargissement du périmètre de la DIRNE :

Le rattachement de la Champagne Ardenne à la DIRNE est prévu avant la prochaine VH.

Un chef de centre va partir en retraite tandis que le second sera chargé de mission avant son départ également en retraite.

Les 5 prévisionnistes de Champagne Ardenne seront integrés à DIRNE/PREVI.

Les 3 autres agents seront rattachés à DIRNE/EC. Cette unité est maintenue provisoirement jusqu’à AP2022, le flou demeure ensuite sur l’avenir des agents concernés.

Les OS demandent à ce que les nouvelles fiches de postes soient présentées au prochain CTSSNE.

Le rattachement de la Bourgogne à la DIRNE est évoqué pour 2020, sans précision supplémentaire.

5. Etat des bilans horaires des services postés de la DIRNE :

L’administration présente un état des bilans au 03 Mars 2019.

On ne constate pas, en l’état, de dérive importante dans les services postés.

Pour les agents en horaires de bureau, il serait intéressant de connaître le nombre d’heures écrêtés par service (le total des écrêtages à Météo-France représentent 25 ETP !). Les OS font remarquer que le réservoir CET de certains agents est très élevé.

Les OS demandent à ce que ce bilan soit présenté en fin d’année pour en mesurer l’évolution après la période estivale.

6. Encadrement DIRNE/ADM :

Suite à la mutation du précédent ADM/D, TTI/D assure l’intérim du service depuis le 01 Février.

Les OS demandent si cet intérim est destiné à durer ?

Le futur service Support mis en place dans le cadre d’AP2022 devrait, en effet, regrouper les activités TTI et ADM restant rattachés au CMIRNE.

7. AP2022, points d’information :

7.1 Evolution de DIRNE/EC :

Les activités Etudes en région seront centralisées à DSM/EC.

Une partie de la composante Clim de EC sera automatisée ou transférée à la DSM.

La partie restante est conservée provisoirement au CMIR en attendant son transfert vers les météorologistes conseil en 2021 dans la future division SERVICES.

Les OS s’interrogent sur le devenir des agents concernés et leur encadrement qui devront se positionner à la CAP préfigurée.

7.2 Evolution de MPF :

L’activité MPF en région est centralisée à DSM/PF.

Les agents doivent ếtre mutés à la prochaine CAP de printemps pour une prise de poste en Septembre, mais les fiches de poste n’ont toujours pas été transmises. Cela ne préoccupe pas l’administration pour qui ces mutations semblent une simple formalité.

7.3 Organisation des activités TTI :

3 agents de TTI vont être rattachés au CSP Assistance Applicative tandis que les 2 autres resteront rattachés au CMIR dans le futur service SUPPORT.

Le flou demeure encore concernant les horaires SP ou de bureau de ces postes (vacations de 07h35 ou de 10h).

Les OS constatent un traitement Rifseep différent des 2 postes, une harmonisation vers le haut est demandée.

2 des 3 postes du CSP AA seront assignables, ce qui promet de sérieux cafouillages si l’on souhaite appliquer la procédure d’assignation en vigueur.

Les OS demandent une clarification des conditions d’assignation de ce futur CSP et rejettent toute idée d’assignation permanente.

D’une manière générale, l’administration nous confirme que les CSP ont vocation à disparaître à plus ou moins long terme. Les départs des agents (retraites ou mutations) ne seront pas réouverts à distance mais dans les services centraux concernés.

7.4 Ecoutes ARIANE :

DIRNE/D s’est déplacé dans les centres pour réaliser ces entretiens, il va prochainement se rendre à Besançon.

Il est rappelé la possibilité de réaliser de nouvelles écoutes au niveau national pour les agents qui le souhaitent en cas de difficulté particulière.

D’après l’administration, 4 situations semblent compliquées à résoudre dans la DIRNE sur les 35 écoutes déjà réalisées.

Quelques départs (sans précision) sont également évoqués hors de l’établissement.

8. Formation :

L’administration nous présente le bilan de formation 2018 et le plan de formation 2019-2020.

Les indicateurs nationaux sont respectés dans la DIRNE.

Le budget 2019-2020 prévu ne baisse pas.

Les OS notent que de nombreux agents vont changer de service ou de métier, un besoin plus important en formation sera nécessaire.

L’administration répond que le plan de formation n’est pas complètement figé et peut être amené à évoluer en fonction des besoins.

9. Suivi des dérogations ARTT :

2 dépassements sont notés, une intervention de la MIR sur la plate-forme de Bâle-Mulhouse et une relève prolongée à la prévi. Ces dépassements sont conjoncturels et n’ont pas vocation à se reproduire.

10. Evolution des postes CUT à la DIRNE :

Il y a actuellement 5 postes CUT à al DIRNE : 1 CUT2 (DIRNE/DA) et 4 CUT1 (PREVI/D, OBS/D, CRA/D, C/D).

De nouvelles demandes ont été faite par la direction, en attente des arbitrages nationaux.

11. Date du prochain CTSSNE :

Un CTSSNE est prévu le 28 Mai 2019. Il concernera, entre autres, l’évolution de la division OBS.

Les OS demandent à ce que les futures fiches de poste disponibles soient également présentées.

Déclaration liminaire SNITM-FO/Solidaires au CTSSNE du 09 Avril 2019

Les représentants du personnel qui siègent à ce Comité Technique Nord-Est dénoncent les propos tenus par le DSR à l’encontre des syndicats de l’établissement lors de sa visite du 26 Mars.

S’il y a un responsable au mal être des agents et aux dégradations des conditions de travail, c’est bien la DG qui n’a pas réussi à défendre son établissement et ses personnels auprès du MTES.

Elle est pleinement responsable des restructurations en cours qu’elle impose aux agents, avec leurs lots de mal-être, de souffrances au travail et de RPS.

Les représentants du personnel dénoncent l’attitude irresponsable de la DG et demandent le retrait d’AP 2022.

La mise en application d’AP 2022 va causer le démembrement de la DIRNE, et plus généralement des DIRs, avec des entités qui vont disparaître, des services rattachés à Toulouse ou Saint-Mandé. Au final, cette nouvelle réorganisation provoquera un éloignement du territoire et des conséquences néfastes pour les usagers.

Enfin, nous dénonçons les changements incessants du fonctionnement de la prévision conseil au gré des saisons et des effectifs, et exhortons la DG à armer les centres en conséquence.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW