Accueil > Sections locales > Toulouse > CTSS CHS DT DSO DSI

CTP-DSO du 24/11/08

Déclaration préliminaire des représentants du personnel

mercredi 10 décembre 2008

Les représentans du Personnel ont fait la déclaration préliminaitre intersyndicale (CGT Solidaires, FO) ci-dessous.

Les personnels de la DSO ne sont pas restés indifférents au récent conflit national à propos du plan stratégique de la Direction Générale de Météo-France. A cette occasion la DG a encore manifesté son mépris envers le Personnel : Alors qu’aux yeux de tous le début du conflit etait imminent, le PDG annonce son départ pour la Chine ! Pensait-il sérieusement que les Personnels croient un seul instant qu’il pourrait répondre de là bas à leurs revendications ? La première réponse apportée par les autorités, une intervention brutale de la police, a fortement choqué les météos qui n’étaient pas venus de toute la France pour en découdre avec les forces de l’ordre, mais pour défendre pacifiquement le Service Public Météo-France. Pour mémoire, cette intervention s’est soldée par 3 blessés. Cette manière d’aborder le conflit à Météo-France est tout bonnement inacceptable et disproportionnée. C’est le recours à des procédés bien connus mais détestables : la provocation, la stratégie du pourrissement, la politique du pire…
Les agents de la DSO comprennent par expérience ce que peuvent ressentir les collègues des CDMs condamnés à disparaître. Quand on souhaite garder son affectation géographique, il est aussi dramatique de voir son poste partir à Toulouse que de le voir disparaître comme s’il se volatilisait.
La participation des agents de la DSO aux manifestations et rassemblements de soutien aux CDMs est plus que de la solidarité, c’est la participation à un combat commun pour la défense de l’emploi et des conditions de travail dans la Fonction Publique, c’est à dire tout le contraire de ce que veut imposer la RGPP gouvernementale. La disparition de la moitié des implantations territoriales va tendre encore plus la situation pour les reclassements des agents qui ne souhaitent pas quitter leur affectation géographique. Face à une offre qui se rétrécit il y aura augmentation du nombre de candidats, ou concurrents, ce terme convenant mieux au contexte de pénurie qui va frapper l’emploi à Météo-France.
Les personnels ne tomberont pas dans le piège de la division et continueront à combattre le projet de démantèlement de Météo-France.
[*Nous avons confiance dans la détermination et le sérieux dont ont fait preuve nos collègues pendant les luttes de l’été et l’automne 2008, comme nous avons confiance dans le sérieux et la détermination dont font preuve les agents de la DSO Trappes depuis 3 ans dans leur lutte pour rester à Météo France à Trappes.
*]
Les agents de Météo France sont attentifs au traitement de la délocalisation de la DSO Trappes qui reste pour tous le laboratoire d’essai de la Direction Générale pour ses projets de reorganisation.
La défiance vis-à-vis de la Direction et les doutes ressentis par les personnels de Trappes demeurent, particulièrement devant la façon dont se passe la mise en place accélérée de DT/ADM et ses conséquences pour les agents de Trappes qu’ils soient directement ou indirectement impactés. Ils devront faire face à de nouvelles charges de travail tout en demeurant dans la plus grande incertitude quand à leur avenir.
La Direction doit donc concrétiser rapidement les pistes de reclassement qu’elle a annoncée pour les personnels de la DSO non-volontaires pour Toulouse.

Un compte-rendu complet sera disponible ici dans quelques jours.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW