Accueil > Sections locales > Antilles-Guyane > CTSS DIRAG

Compte-rendu Solidaires-Météo du CTSS DIRAG du 3 février 2022

lundi 7 février 2022

Ont siégé pour Solidaires-Météo : Frédéric Claerbout, Camille Cordeau, Régis Tellier et Francky Bolina-Naubier (suppléant).
Secrétaire-adjoint de séances : FO

Déclaration liminaire de Solidaires-Météo (cliquez ici pour la lire)

1) Approbation des PV

7 procès-verbaux, dont le plus ancien datant de deux ans, ont été validés.

2) Suivi des actions
Document à destination des unités clim définissant les priorités de tâches suite au transfert de la production Sargasses.
Cela sera traité en groupe de travail.

3) JRTT
15 juillet
31 octobre
26 décembre

4) Projet DIRAG 2022
Il ne fallait pas attendre de la direction une vision d’ensemble et unitaire : des documents préparatoires concernent la prévision et les unités clim, mais rien n’est fourni concernant les collègues des postes administratifs et logistiques. Tout se passe en mode GT, chacun·e dans sa spécialité professionnelle, avec très peu de liant, de transversalité et de globalité. Rien n’est annoncé côté maintenance et TTI pour le moment.
Comme à son habitude, la direction s’est livrée à un rappel, soporifique de son propre aveu, des documents exposés. Quelques questions ont permis d’en savoir parfois un peu plus, au-delà de ce qui est écrit.

Volet prévision
Pas mal de préoccupation et d’inquiétude du côté de DIRAG/PREVI (CM972) pour les mois à venir. L’armement des postes se trouve en grande difficulté, avec un effectif de 12 personnes actuellement (13 en comptant DA2), et donc un sous-effectif de 2 agents. Pour la saison cyclonique, le poste Poste Régional Synoptique (PRS) ne sera possiblement pas ouvert, ou en partie. De plus, la surveillance de la Guyane la nuit s’est rajoutée par rapport à la saison 2021.
« DIRAG/Prévi/D est donc chargé de proposer, en concertation avec son équipe, l’organisation provisoire pour la période de la saison cyclonique 2022. »
Et après ? Les GT doivent continuer à infuser jusqu’à juin-juillet 2022. Est-ce aux agents de proposer eux-mêmes un projet ?
Le SWFP (projet OMM) a du plomb dans l’aile. A ce sujet, la direction tient des propos limites. En substance, comment peut-on aider les pays voisins de la Caraïbe si on arrive pas à prévoir les gros évènements chez nous ? Pourtant l’équipe (DIRAG/PREVI) a travaillé deux ans sur ce projet… voilà qui est démotivant, frustrant, décourageant.
Quel futur pour le poste de brigadiste ? Pas forcément de suppression en termes d’ETP, mais disparition de l’intitulé.

Climatologie
Des erreurs de forme dans le doc sur le nombre de climatologistes et l’organigramme. Comme souvent, cela montre le peu de rigueur, le peu de sérieux de notre direction sur le fond.
Le métier de climatologiste en région a disparu en France hexagonale, avec des tâches clim fondues dans les divisions Services. Ce n’est pas l’option prise en Outre-mer. En revanche, les postes de « clim » ne sont pas requalifiés. Pas même pour les Responsables d’unité dans les CM97X, alors qu’un des postes (CM973) fut un temps proposé aux ingénieurs...
Les collègues semblent ne pas craindre un rattachement des unités climatologiques à EC-MPF. Un seul agent aurait posé des réserves à cette réorganisation.
Viendra-t-il l’accroissement du fonctionnement en étoile ? Les collègues devront-ils étendre leurs connaissances sur d’autres départements ? Demain les clim du CM97X feront-ils les bulletins mensuels ou annuels du CM97Y ?
Ce nouveau projet de verticalisation vient déshabiller les CM. Que restera-t-il aux CM97X/D si à l’avenir la prévision venait à se verticaliser aussi ?
Enfin avec cet apport à venir de 6 à 7 agents, les effectifs d’EC-MPF égaleront ceux de DIRAG/PREVI…

Logistique
Avant l’arrivée de DIRAG/D, existait le GT administratif et logistique auquel les RP étaient associés. Pourquoi faire table rase et ne pas s’appuyer sur cet outil qui fonctionnait dans une ambiance constructive et sereine ? Comme la DIRAG n’a pas intégré les CSP, la direction s’appuie sur cet argumentaire pour l’avoir mis en sommeil depuis 2 ans.
Le nouveau GT aurait fait émerger des revendications en termes d’effectifs ou d’indemnitaires selon les services. Concernant un départ très récent à Desaix (ADM/FI), le Responsable administratif affirme que le départ n’a pas été pénalisant. Il reconnaît toutefois une inquiétude sur un départ à venir (RH) et un besoin en termes de financement extérieur lié à EC-MPF. Une réflexion sur un « secours » à la Guyane sur le volet finance reste également à poser.

5) Point sur les bilans horaires
Les MIR 971 et 973 ont des bilans très élevés. Lors de sa venue en Guadeloupe (12/21), DIRAG/D a parlé de la création d’un 5 ème poste MIR971. Cette ouverture de poste se fera le 12/02.
En un an le bilan a grimpé de +50 % à la MIR973, dû en partie aux installations des stations, et des missions dans les communes éloignées.
Pour la previ 973, le document n’est pas actualisé : plus que 3 agents et non 5 ! Les bilans vont augmenter mécaniquement avec un sous-effectif, le quatrième agent devant arriver en août.

6) Questions de Solidaires-Météo

i) Postes de CM972/D et DIRAG/PREVI/D : Les postes n’étant pas fusionnés, pourquoi il n’y a pas de remplaçant de CM972/D ?
Réorganisation du CM972 n’a pas été présenté au CTSS : rattachement CLIM à la Direction, et collègue Log/adm à Desaix...

Pas de réponse franche, mais pas de remplacement prévu au poste de CM972/D qui disparaîtrait. Les unités clim seront rattachées à EC-MPF. Direction refuse le terme de réorganisation : intérims assurés par les N+2.

ii) Prévisionnistes contractuels : pourquoi ne touchent-ils pas de bonification des heures de nuit (et jours fériés) ?

La DRH dit que les contractuels ne peuvent prétendre à une indemnisation pour les heures de nuit. C’est la réglementation. La direction dit qu’elle va essayer de voir quelles « solutions techniques » peuvent être trouvées (mesures miroir)… la même problématique existe pour le RIFSEEP.
Pour rappel, les contrats sont renouvelés tous les 3 ans.

iii) Organisation de l’astreinte TTI pour la prochaine saison cyclonique avec la problématique du remplacement des départ(s).

Pas de réponse. DIRAG/D se réfugie derrière l’envoi tardif des questions...

iv) Ouvertures des postes : (février)
- CM973/CLIM
- TTI/CM971 mais pas d’ouverture à TTI/CM972
- DIRAG/PREVI (2) et CM971/PREVI
- Création d’un poste de maintenance au CM97 (enfin ! Demandé de longue date par les agents du pôle et Solidaires-Météo)

v) Demande de précisions sur le détachement d’un militaire pour venir au CM973/Previ ?
Arrêté de détachement signé, arrivée prévue en août.

vi) Lors de la dernière crise sociale, les logements (notamment ceux de Desaix et du Lamentin) ont démontré leur intérêt et leur réelle plus-value opérationnelle :

Cela prouve le besoin de pérennisation voire de renforcement du volet logements à la DIRAG, en plus de l’attractivité créée par la disponibilité de logements pour de nouveaux arrivants.

Prochain CTSS programmé : 12/05/2022 (date de repli le 19)


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW