Accueil > Sections locales > Antilles-Guyane

Lettre au PDG + Pétition du Personnel de Guadeloupe (02/07/2012)

vendredi 14 septembre 2012

Rédigée par le Personnel de Guadeloupe, envoyée par voie hiérarchique le 2 juillet 2012, jointe à pétition signée par le Personnel.

Monsieur le Président,

Nous avons l’honneur de vous adresser ci-joint une pétition signée par 95% du Personnel du Service Régional de la Guadeloupe.

En effet, alors que certains services commençaient tout juste de sortir de la période de « rodage » suite à la dernière réorganisation de la DIRAG, la nouvelle Directrice Interrégionale Antilles Guyane a décidé d’imposer un projet d’organisation de la prévision calqué directement sur le schéma classique métropolitain.

Ce projet élaboré sans aucune concertation avec le personnel ne tient nullement compte des spécificités locales.

Un bon nombre de points sont bloquants, à savoir :

- l’absence totale de projet global.
- la suppression de plus de la moitié des effectifs de prévision de la Guadeloupe.
- le transfert de la prévision aéronautique en Martinique.
- responsabilité de la vigilance (départementale, territoriale)
- répartition de la permanence métier (entre Guadeloupe, Martinique et Guyane)

Le Personnel s’inquiète quant à la pérennité et au maintien des responsabilités en matière de prévisions et notamment celles afférentes aux phénomènes cycloniques.

L’application de ce projet aux Antilles-Guyane aggravera le déséquilibre qui existe déjà entre ces territoires et mettra même en péril le devenir du Service en Guadeloupe.

Tout en affirmant notre volonté de rester à votre écoute et à votre disposition, nous vous demandons de prendre en compte nos doléances et de bien vouloir reconsidérer ce projet.

Veuillez accepter, Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

Représenté par :

SPASMET-SOLIDAIRES : Hugues LERNO
SNITM-FO : Philippe CAMO

PETITION Contre le nouveau projet d’organisation de la prévision à la Direction Interrégionale Antilles-Guyane (DIRAG)

Le Personnel de Météo-France Guadeloupe, en colère, s’insurge contre le projet de réorganisation de la prévision aux Antilles-Guyane tel qu’il a été élaboré par la Direction et ceci sans aucune concertation ni dialogue social.

En effet, ce projet prévoit de démanteler le service météorologique de Guadeloupe et de transférer la plupart de ses activités au futur Centre Interrégional de Prévision (CIRP) basé en Martinique.

Ainsi, en voulant calquer le schéma classique métropolitain aux Antilles-Guyane, sans tenir compte des spécificités régionales, cette nouvelle structuration prévoit la suppression de plus de la moitié des effectifs de prévision de la Guadeloupe et le transfert de toutes les activités aéronautiques en Martinique. Les conséquences seront lourdes et nombreuses :

-  Une forte dégradation du service rendu à la population guadeloupéenne et aux usagers aéronautiques.
-  La perte du savoir-faire et de l’expérience inestimable acquise par le passé en matière de prévision et de climatologie locale.

-  La communication du danger météorologique envers nos compatriotes, nos médias et nos collectivités locales s’en trouvera compliquée, sans compter la perte de réactivité en cas de phénomènes dangereux nécessitant une prise de décision rapide.

-  Le centre météorologique de la Guadeloupe sera réduit à exécuter des tâches annexes et subalternes alors que le futur Centre de la Martinique se verrait confier toutes les responsabilités en matière de prévisions et notamment cyclonique.

-  Nos collègues Guadeloupéens en poste dans l’Hexagone, ainsi que les futurs générations de météorologistes seront condamnés à faire un choix très difficile :
soit s’expatrier en Martinique, soit rester en Métropole pour exercer et évoluer dans leur profession, soit exercer en Guadeloupe en se limitant à des fonctions et des activités secondaires.

Si ce projet est appliqué, l’équilibre des territoires sera sérieusement mis-à mal.

Ainsi, nous dénonçons toutes ces inégalités présentées et nous revendiquons un autre projet global, plus juste, basé sur un partage plus équitable des compétences et des prérogatives de chaque département.

Nous sollicitons votre soutien et votre engagement à nos côtés pour le maintien de l’emploi local et afin d’offrir un meilleur service à nos concitoyens.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW