Accueil > Sections locales > Antilles-Guyane

Mobilisation à la DIRAG : la Direction recule après la réunion de conciliation !

jeudi 12 janvier 2017

Un préavis de grève signé par l’Intersydical SNITM/FO, CFDT-Météo et Solidaires-Météo a été adressé le 26 décembre 2016 au PDG, avec copie à DSR/D et DRH/D.

Ce préavis concernait la période transitoire débutant la nuit du 2 au 3 janvier 2017 dans les services de DIRAG/PREVI. Deux points de revendications :
1. une concertation sur le planning des tâches en deuxième partie de nuit
2. la suppression de la production du TEMSI dans les notifications du poste Prévi Aéro.

Une réunion de conciliation s’est déroulée le vendredi 30 décembre 2016 avec Alain Soulan (DSR/D), Sylvie Monteil (DRH/D) en visioconférence depuis Saint-Mandé, Philippe Camo (RP FO) et Julien Cotereau (RP CFDT) et Régis Tellier et Philippe Causeur (RP Solisdaires-Météo), Thierry Dupont (Previ/DIRAG/D) et Max Reyal (DIRAG/DA).

Le deuxième point concernant le TEMSI a été rapidement résolu. Bizarrement, la veille, nous avions reçu un mail de DIRAG/DA relayant une réponse de D2I Aéro et stipulant que le TEMSI n’était pas une production de sécurité.

Le premier point a par contre suscité de vifs débats. Les RP de Solidaires-Météo avaient juste pour mandat d’écouter les propositions de l’Administration, puis de présenter les revendications des personnels de DIRAG/PREVI (maintien des tâches actuelles du planning de nuit sur le poste aéro + éventuellement la carte de vigilance 06h). Nous n’avions pas de mandat pour discuter tâche par tâche du planning et pas plus pour décaler cette organisation transitoire.
A l’écoute des propositions des prévis, DRH/D trouvait que c’était une bonne chose, mais DSR/D a très vivement refusé en disant que les tâches et produits réalisées sur le Poste Synoptique (poste supprimé la nuit en période transitoire) étaient indispensables et a commencé à vouloir traiter chaque tâche ce que nous nous avons refusé unanimement. DSR/D a alors proposé de décaler cette organisation transitoire de quelques jours, DIRAG/PREVI/D nous a alors appris qu’il avait des prévisionnistes disponibles pour faire des nuits supplémentaires. Même refus de notre part. La conciliation a donc échoué.

Une réunion de concertation entre les personnels DIRAG/PREVI a eu lieu le lundi 2 janvier 2017. Leurs revendications n’avaient pas changé et ils demandaient à l’Administration de leur faire à chacun des propositions par écrit.
DIRAG/DA a fait alors de nouvelles propositions à chaque prévi :
- Suppression des TEMSI dans les tâches notifiées (déjà résolu en réunion de conciliation).
- Suppression de l’analyse synoptique de fin de nuit soit la production de l’ANASYG06.
- Suppression de la rédaction des commentaires Nebul CE (J+J+1+nuit).
- Suppression de la téléconférence régionale sauf en cas de vigilance pour assurer la coordination et la cohérence régionale.

A la lecture de ces nouvelles propositions, les prévis réunis au Centre Prévi de la Martinique se sont prononcés pour la levée du préavis. Ils demandent aux RP signataires de transmettre cette proposition à DIRAG/DA.

La CFDT en la personne de son Secrétaire Général a levé le préavis le lundi 2 janvier en soirée. Solidaires et FO ont exigé une confirmation écrite de DSR/D des propositions faites par DIRAG/DA. Cette confirmation n’est arrivée que mardi 3 janvier en tout début de matinée.
Le préavis a donc été levé.

Ce que l’on peut retenir de ce bref conflit :

- Ce préavis aurait pu rester au sein de la DIRAG et non remonter jusqu’à la Direction Nationale.
- Les propositions faites par DIRAG/DA ne règlent pas le problème de fond. Car si on analyse le résultat, on peut penser que les tâches réalisées pendant la nuit par le poste synoptique ne sont pas ou ne sont plus importantes, et si on pousse le bouchon plus loin, cela reviendrait à dire que le poste synoptique pourrait devenir un poste semi-permanent... C’est une dégradation du service rendu.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW